NOUVELLES

Une fonctionnalité cachée dans votre iPhone catégorise vos photos sexy (mais votre vie privée est respectée)

Pourquoi?

01/11/2017 09:11 EDT | Actualisé 01/11/2017 09:18 EDT

"Chez Apple, nous croyons que le respect de la vie privée est un droit humain fondamental." Le message, explicite et limpide, figure en gras sur le site de la multinationale américaine. Un slogan que la firme fondée en 1976 entend renforcer depuis quelques mois.

Ce précepte est cependant remis en question par de nombreux internautes sur Twitter depuis quelques jours. C'est le tweet d'une jeune Britannique de 18 ans, Ellie Samuel, qui a mis le feu aux poudres le 30 octobre.

"Attention les filles, toutes les filles!!! Accédez à vos photos et tapez dans le barre de recherche "soutien-gorge", pourquoi Apple les sauvegarde et en fait un dossier!!?!"

Une mise à jour initiée en juin 2016

Cette jeune femme révèle que la recherche "Brassiere" (qui signifie "soutien-gorge") catégorise les clichés comportant ce sous-vêtement en un groupe à part entière. Dans la foulée, plusieurs internautes commentent la publication, captures d'écran à l'appui afin d'illustrer le propos. La mannequin Christine Teigen a également tweeté à ce sujet, soulignant par la même occasion son incompréhension.

"Des selfies et quelques photos dénudées ainsi que des clichés pris pendant le sexe. Qu'est ce que c'est que ce bordel"

"C'est vrai. Si vous tapez "soutien-gorge" dans votre application "Photos", il y a une catégorie pour chaque cliché de votre poitrine ou suggestif que vous avez pris. Pourquoi"

"Taper 'nourriture' vous obtiendrez de la nourriture mais tapez 'pénis' vous n'aurez pas de 'pénis' et tapez 'seins' vous n'aurez pas de 'seins'. Juste 'soutien-gorge'"

Pour Apple, ceci n'est pas de l'espionnage, mais une base de données. Lors de la conférence de la firme en juin 2016 ("WWDC 2016"), l'entreprise décrivait cette nouveauté technologique, en l'occurrence l'instauration d'une reconnaissance d'image dans son application "Photos".

Le principe est simple: les clichés sont répertoriés dans une liste comptant 4432 mots-clés faisant référence à des scènes et autres objets du quotidien. A ce titre, le développeur Kenny Yin avait catégorisé cet ensemble dans un article publié sur Medium. Un répertoire contenant également des termes régissant sept expressions faciales (le sourire, la suspicion, la neutralité...) ou encore 153 thématiques générales (agriculture, nourriture, monument, téléphone, chien...), toujours selon cet expert.

D'après le blog spécialisé dans les nouvelles technologies Gizmodo, ce répertoire instauré par Apple permet de trier automatiquement les clichés des utilisateurs dans l'application "Photos" grâce à une intelligence artificielle. A en croire le média Quartz, la firme n'a pas accès aux photos des utilisateurs.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

VOIR AUSSI: