NOUVELLES

Un carambolage en Ontario fait plusieurs morts

Les photos montrent l'horreur de la scène impliquant deux camions-citernes.

01/11/2017 06:16 EDT | Actualisé 01/11/2017 13:12 EDT

Au moins trois personnes ont perdu la vie dans un carambolage spectaculaire impliquant 14 véhicules survenu mardi soir sur l'autoroute 400, à une centaine de kilomètres au nord du centre-ville de Toronto, a annoncé la Police provinciale de l'Ontario, mercredi.

Les policiers continuent d'inspecter les débris fumants à la recherche d'autres victimes potentielles, une tâche rendue difficile par l'étendue des dommages.

Le carambolage nocturne, qui impliquait au moins deux camions-citernes contenant des hydrocarbures, ainsi que trois camions de transport, a provoqué le déversement de milliers de litres de carburant sur l'autoroute, causant un incendie spectaculaire. Certains automobilistes ont dû courir pour échapper aux flammes.

L'identité des victimes n'a pas encore été rendue publique. La police a précisé que l'autoroute resterait fermée jusqu'à ce que toutes les victimes aient été recensées et identifiées.

L'autoroute pourrait devoir subir des travaux de réparation avant de rouvrir, a ajouté la police.

Le sergent Kerry Schmidt a parlé d'une scène "apocalyptique".

Un carambolage fait plusieurs morts en Ontario

En début de journée, mercredi, la Police provinciale demeurait incapable de préciser les causes exactes du carambolage. Le sergent Schmidt a cependant indiqué qu'il est probable que le premier impact ait été causé par un camion n'ayant pas pu freiner assez rapidement alors que d'autres véhicules ralentissaient devant lui. Selon M. Schmidt, le temps était clair et sans brouillard, mardi soir.

Un autre accident plus au nord

On sait par contre qu'un autre accident était survenu environ une heure plus tôt sur la même autoroute, à quelques centaines de mètres plus au nord. Cet accident, qui impliquait trois véhicules, pourrait avoir causé un bouchon de circulation en amont qui pourrait expliquer en partie le carambolage meurtrier, a suggéré le chef des pompiers de Bradford-West Gwillimbury, Kevin Gallant.

M. Gallant était sur les lieux du premier accident lorsqu'il a vu deux camions-citernes et au moins trois camions de transport entrer en collision un peu plus au sud, sur la même autoroute, avant de prendre feu et de provoquer une réaction en chaîne.

Selon le sergent Schmidt, du carburant a commencé à ruisseler sur la route et les gens se sont mis à courir pour échapper aux flammes. Les pompiers ont laissé tout le carburant se consumer avant de tenter de s'approcher, à cause de la chaleur du brasier.

Les pompiers de huit services de la région ont finalement mis environ deux heures avant de circonscrire les flammes. Paul Novosad, un photographe pigiste présent sur place, a recensé 26 camions dans cette opération qu'il a qualifiée de coordonnée.

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a offert ses condoléances aux familles des victimes de cette "terrible, terrible tragédie".

La Police provinciale de l'Ontario rappelait encore la semaine dernière la dangerosité des accidents de la circulation impliquant des camions de transport. Des policiers se sont rendus cette année sur les lieux de plus de 5000 collisions impliquant des camions, qui ont fait en tout 67 morts jusqu'à maintenant. Les deux années précédentes, 13 668 accidents impliquant des camions commerciaux avaient fait au total 155 morts en Ontario.

L'Association du camionnage de l'Ontario plaidait la semaine dernière que le taux de mortalité des collisions impliquant de gros camions avait chuté de 66 pour cent entre 1995 et 2014, même si l'enregistrement de gros camions a augmenté de 75 pour cent pendant cette même période.