NOUVELLES

L'attaque de New York était planifiée depuis des semaines

Qu'est-ce qui a poussé le suspect à foncer sur des cyclistes?

01/11/2017 15:04 EDT | Actualisé 01/11/2017 15:16 EDT
Shannon Stapleton / Reuters

La police américaine tente de déterminer pourquoi un homme au volant d'un camion a foncé dans la foule sur une piste cyclable près du World Trade Center, mardi à New York, faisant huit morts et 11 blessés.

L'homme, un Ouzbek, a été abattu par la police quand il est descendu du camion en brandissant deux fausses armes et en criant "Allahu Akbar" (Dieu est grand). Il est hospitalisé dans un état critique, mais la chaîne CNN rapporte qu'il collabore avec les enquêteurs.

Une portion d'autoroute longue d'environ trois kilomètres est fermée en plein coeur de Manhattan, aux fins de l'enquête. La police a aussi fouillé un appartement du New Jersey et un camion dans le stationnement d'un magasin Home Depot du même État.

Une note manuscrite a également été trouvée dans le camion loué au volant duquel le suspect a foncé dans la foule. Cette note indiquerait essentiellement que Daech (le groupe État islamique) ne mourra jamais. L'attaque était apparemment en préparation depuis plusieurs semaines.

La police new-yorkaise et la police fédérale des États-Unis, le FBI, ont demandé au public de leur fournir toutes les photos et tous les vidéos qui pourraient être utiles. Cette attaque ressemble à la stratégie proposée par Daech à ses partisans. Au cours des derniers mois, des djihadistes au volant de véhicules volés ou loués ont foncé dans la foule dans plusieurs grandes villes, notamment à Londres, à Barcelone, à Nice et à Berlin.

Des sources ont indiqué, sous le couvert de l'anonymat, que le suspect est un homme de 29 ans, Sayfullo Saipov. Ce dernier est arrivé aux États-Unis légalement en 2010, en vertu d'un programme de visa pour la diversité des immigrants, et détient un permis de conduire de la Floride.

Ce programme est destiné aux immigrants de pays qui présentent de faibles taux d'immigration aux États-Unis. Le président Donald Trump a saisi la balle au bond et rapidement demandé au Congrès de l'abolir "dès que possible".

Saipov était un chauffeur de camion commercial et avait fondé deux entreprises en Ohio. Il a aussi conduit pendant quelques mois pour le service Uber.

Lendemain d'attentat à New York

La police dit que le camion a été loué vers 14 h, mardi après, dans un magasin Home Depot du New Jersey. Saipov aurait foncé dans la piste cyclable environ une heure plus tard, en direction du World Trade Center. Il aurait parcouru 14 coins de rue avant d'emboutir un petit autobus scolaire jaune.

Des images tournées par des témoins montrent Saipov qui se promène dans l'intersection apparemment muni de deux armes de poing, mais que la police a plus tard identifié comme étant un pistolet de paintball et une arme à plombs. Un policier a ouvert le feu quand Saipov a refusé de laisser tomber ses armes.

Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a dit que Saipov semble avoir agi seul et que rien ne permet de croire à un complot plus vaste.

Un responsable de la police new-yorkaise a ensuite ajouté que Saipov avait apparemment des liens avec des individus qui ont déjà retenu l'attention des forces de l'ordre, mais qu'il n'avait lui-même jamais fait l'objet d'une enquête.

Cinq des huit morts sont des amis argentins qui s'étaient rendus à New York célébrer le 30e anniversaire de la fin de leurs études.

À voir aussi: