NOUVELLES

Le Canadien explose et signe un deuxième gain d'affilée

À la veille de l'Halloween, les joueurs des Sénateurs d'Ottawa ont reçu la visite d'une équipe de hockey méconnaissable.

31/10/2017 05:31 EDT | Actualisé 31/10/2017 05:31 EDT
Sean Kilpatrick/PC

Propulsé par une poussée de quatre buts en première période dont deux par Charles Hudon, le Canadien de Montréal a mis fin à un mois d'octobre laborieux avec sa meilleure soirée offensive depuis le mois de janvier dans un gain de 8-3, lundi soir au Centre Canadian Tire.

Les hommes de Claude Julien ont signé une deuxième victoire consécutive — une première cette saison — et ont amassé au moins cinq buts pour la troisième fois à leurs quatre dernières sorties. La seule tache au dossier dans cet intervalle remonte à jeudi dernier alors que Jonathan Quick et les Kings de Los Angeles avaient blanchi le Tricolore 4-0 même si la formation montréalaise avait amassé 40 tirs aux buts.

C'est par ailleurs la première fois depuis le 11 janvier 2017 à Winnipeg que le Canadien inscrit au moins sept buts dans une rencontre. Les quatre buts marqués au premier vingt représentent aussi une première pour la troupe montréalaise depuis le 12 mars alors qu'il avait réalisé le tour de force en troisième période d'un match à Edmonton.

Limité à une seule mention d'aide à ses 11 premiers matchs malgré le fait qu'il avait dirigé 35 tirs vers les filets adverses, Hudon a touché la cible pour la première fois de sa carrière et créé l'égalité lors d'une supériorité numérique, quelque quatre minutes après que les Sénateurs eurent pris une avance de 1-0 après seulement 21 secondes de jeu.

Son deuxième but du match est venu avec quatre minutes à jouer à l'engagement initial et a permis au Canadien de rentrer au vestiaire avec une avance de 4-2.

Cette explosion vient d'autant plus à point que le Tricolore amorçait une séquence de quatre matchs en six soirs à l'étranger, qui mènera la troupe montréalaise au Minnesota, jeudi soir, à Winnipeg samedi et à Chicago le lendemain.

«On en a également marqué cinq (buts) lors de notre dernier match, alors ça s'en vient de ce côté-là, a répondu Julien lorsqu'un journaliste lui a demandé s'il sentait que son attaque commençait à débloquer après quelque trois semaines d'inertie généralisée.

«On réalise aussi qu'on a beaucoup de chemin à faire, surtout avec le trou qu'on s'est creusé, a aussitôt rappelé l'entraîneur-chef du Canadien. Il faut continuer de jouer de cette façon-là et y aller un match à la fois. On a un gros voyage qui nous attend, un voyage aussi important que le match de ce soir.»

Outre Hudon, Max Pacioretty (4e), Lehkonen (1er), Alex Galchenyuk (4e) et Brendan Gallagher (4e) ont également déjoué Craig Anderson, qui a fait face à 15 tirs et subi un quatrième revers consécutif face au Canadien.

En début de troisième, le vétéran gardien a laissé sa place à l'ex-Tricolore Mike Condon, qui a cédé devant Tomas Plekanec (2e) et contre Lehkonen, un but marqué alors que l'attaquant finlandais se trouvait derrière la ligne rouge. Condon a reçu 14 tirs.

Shea Weber, avec deux mentions d'aide, a connu un deuxième match consécutif de deux points et un troisième en moins d'une semaine. Plekanec et Gallagher ont ajouté une mention d'aide chacun.

«C'est beau de voir de telles situations, a affirmé Julien en parlant de Hudon et de Lehkonen, parce qu'ils ont eu de bonnes chances de marquer depuis le début de la saison. La rondelle est finalement entrée dans le filet pour eux ce soir. C'est toujours bon pour la confiance et de voir ces gars-là débloquer, c'est bon signe.»

Mandaté pour défendre la forteresse du Tricolore, Al Montoya a bloqué 25 rondelles et signé sa première victoire cette saison, à sa troisième sortie en 2017-2018.

Tom Pyatt, Ryan Dzingel, tous deux en première période, et Christopher DiDomenico, au deuxième vingt, ont fait vibrer les cordages pour la troupe de Guy Boucher. Deux des trois buts des Sénateurs ont été inscrits lors d'avantages numériques.

Montoya a lui aussi mérité les éloges de son entraîneur-chef.

«Je suis vraiment content pour lui. Il avait tellement joué un bon match à Los Angeles. Il méritait un meilleur sort. De venir gagner, ce soir, un gros match dans notre section, et de pouvoir compter sur ton gardien auxiliaire pour nous donner une performance comme celle-là, c'est important et c'est un bon tonique pour nous.»