NOUVELLES

Un colonel des Forces armées canadiennes accusé d'agression sexuelle

Le colonel Duval sera soumis au système de justice militaire.

30/10/2017 18:08 EDT | Actualisé 30/10/2017 18:09 EDT
Getty Images/iStockphoto

Un haut gradé des Forces armées canadiennes est accusé d'agression sexuelle.

Les gestes qu'on reproche au colonel Jean-François Duval auraient été posés entre janvier 2005 et décembre 2014 à la Base de soutien de la 2e Division du Canada Valcartier et à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown.

Dans un communiqué diffusé par les Forces lundi matin, on révèle que les infractions toucheraient cinq membres des Forces armées canadiennes.

Le colonel Duval doit répondre à deux chefs d'agression sexuelle, un chef d'actions indécentes, deux chefs de conduite scandaleuse, deux chefs de conduite déshonorante et trois chefs de conduite préjudiciable au bon ordre et à la discipline.

Si les trois premiers chefs d'accusation relèvent du Code criminel, les sept autres sont réservés aux militaires et sont des infractions à la Loi sur la défense nationale.

Le colonel Duval sera soumis au système de justice militaire. Aucune date n'a encore été déterminée pour son éventuelle comparution en cour martiale.

Le ministre de la Défense a refusé de commenter ce cas spécifique «parce qu'il est devant les tribunaux».

Mais Harjit Sajjan a réitéré qu'il était bien déterminé à assainir ce milieu dont il est responsable.

«Opération Honour rappelle notre engagement à débarrasser les Forces armées canadiennes de tout type de comportement sexuel inapproprié», a dit le ministre à sa sortie des Communes, lundi après-midi.

«Et quand vient le temps de gérer ces choses, le grade du militaire n'a aucune importance», a-t-il ajouté, en encourageant toute victime potentielle à porter plainte.

VOIR AUSSI: