NOUVELLES

Le fondateur du Domaine Forget Françoys Bernier aurait perpétré des agressions sexuelles sur sa nièce

Sa nièce Sophie s'est vidée le coeur sur les attouchements qu'elle aurait subis.

30/10/2017 19:59 EDT | Actualisé 31/10/2017 06:11 EDT
Getty Images/iStockphoto

Si Françoys Bernier est mort il y a plus de 20 ans, des secrets enfouis sur sa personne refont surface. Bernier est reconnu pour sa contribution à la culture. En effet, il a co-fondé l'école de musique de l'Université d'Ottawa, dirigé l'Orchestre symphonique de Québec pendant huit ans et surtout, fondé le Domaine Forget dans Charlevoix en 1977.

Dans une entrevue avec le journal Le Soleil publiée ce matin, sa nièce Sophie se vide le coeur sur les attouchements indésirables que Bernier lui aurait fait subir pendant des années, et ce, dès ses 14 ans.

C'est dans une maison en pierre louée par Bernier à tous les étés que ce dernier se serait immiscé dans la chambre de la jeune fille. Ce serait arrivé pendant trois étés de suite.

Plus de 20 ans après la mort de Françoys, Sophie a tout raconté à sa mère il y a de ça deux ans et demi. Si elle ne l'a pas fait avant, c'est qu'elle ne voulait pas faire de peine à sa mère. Ceci dit, cette dernière dit que M. Bernier «se serait essayé» sur elle en voulant lui prendre les seins.

Dans un communiqué de presse officiel, Le Domaine Forget explique lundi qu'il a décidé de retirer immédiatement toute mention de Françoys Bernier au Domaine Forget de Charlevoix, c'est-à-dire la salle de concert et son nom associé aux grands partenaires.

«Le conseil d'administration du Domaine Forget de Charlevoix prend très au sérieux ces allégations touchant feu Françoys Bernier. Nous observons une politique de «tolérance zéro» en ce qui a trait à toute forme de harcèlement», souligne le communiqué.