BIEN-ÊTRE

Comment adapter nos sports d’été aux températures froides d’automne

Cet automne, on pratique des sports d’été !

30/10/2017 11:30 EDT | Actualisé 30/10/2017 11:30 EDT
Solovyova

Le temps frais s'installe tranquillement, mais vous n'êtes pas prêts à laisser tomber votre sport d'été préféré ? On a la solution pour vous !

Pourquoi ne pas adapter votre pratique aux conditions climatiques ?

Voici donc quatre sports d'été qui se pratiquent aussi bien l'automne, à condition d'être bien équipé ! Et pour nous donner quelques pistes, on a fait appel à un spécialiste du plein air, Mathieu Boucher, coordonnateur de la formation chez MEC.

Kayak

« Ceux qui veulent ajouter du temps à leur saison de kayak auront besoin d'un bon manteau imperméable et de couches isolantes, préférablement en synthétique, en dessous », explique M. Boucher.

Il précise d'ailleurs que plus les risques de tomber à l'eau sont élevés, comme avec le kayak de mer, d'eau vive ou sportif, plus le wetsuit est recommandé.

Sinon, on enfile une cagoule en laine polaire, qui va recouvrir la tête et les oreilles pour éviter la perte de chaleur et pour protéger des éclaboussures d'eau. Et enfin, on complète avec des gants ou des mitaines en néoprène de 3 à 5 mm ou encore des moufles, qui s'attachent sur la pagaie, soit l'option la plus chaude sur le marché.

Ce dont vous aurez besoin :

  • manteau imperméable ou combinaison étanche (wet suit)
  • cagoule
  • moufles ou gants (3 mm et plus)

SUP

Pour pratiquer la planche à pagaie en tout confort, Mathieu Boucher conseille de suivre les mêmes recommandations qu'en kayak, mais d'ajouter des chaussons en néoprène de 3 mm d'épais munis d'une bonne semelle.

« Sur le SUP, il n'y a pas de danger, mais si on a besoin de transporter l'embarcation, on doit mettre les pieds à l'eau et c'est important d'avoir une bonne semelle adhérente pour les algues et un soulier isolant pour éviter les chocs thermiques », précise-t-il.

Finalement, on privilégie les planches de SUP plus larges, donc plus stables, pour éviter les chutes.

Ce dont vous aurez besoin :

  • combinaison étanche (wet suit)
  • gants
  • chaussures aquatiques
  • SUP plus large

Vélo

Généralement, les combinaisons de vélo sont coupées au-dessus du genou et du coude. On conseille donc de mettre des manches et des jambes d'appoint pour bloquer le vent et se réchauffer un brin. L'avantage est qu'ils sont faciles à enlever si le soleil se pointe.

Ensuite, pour ceux qui ont une chevelure moins développée, le bonnet est essentiel. Pour les autres, le bandeau est très efficace.

« Durant l'été, on utilise des crèmes antifrottements à l'intérieur de nos vêtements pour contrer l'irritation. Mais en automne, on utilise des crèmes qui ont un effet de chaleur en même temps, parce qu'être assis sur une selle mouillée ou froide, ce n'est pas agréable. La crème permet donc de garder une température intéressante dans le bas du corps », explique le spécialiste de chez MEC.

Finalement, on complète avec des petits gants en soft shell, munis d'une couche isolante synthétique à l'intérieur et d'un tissus coupe-vent à l'extérieur.

Ce dont vous aurez besoin :

  • manches et jambes d'appoint
  • bandeau ou bonnet
  • crème chauffante
  • coupe-vent
  • gants de saison

Escalade

Le port de gants peut être dangereux en escalade, mais il peut être utile d'en traîner une paire sur un harnais pour se réchauffer entre deux ascensions ou encore pour celui qui assure.

« Sinon, on peut placer un chauffe-main dans son sac de craie, qui est présent en tout temps avec nous durant la montée. Comme on a besoin de cet antidérapant, on passe notre temps à se tremper les mains dans le sac. C'est donc une bonne façon de se réchauffer », poursuit M. Boucher.

On termine avec un petit manteau muni d'une isolation synthétique et d'ouvertures sous les bras et sur les côtés, parce que pendant l'effort, le grimpeur a besoin de vêtements qui respirent, vu qu'il produit beaucoup d'humidité.

« Le capuchon adaptable au casque d'escalade est aussi très pratique », conclut Mathieu.

Ce dont vous aurez besoin :

  • gants de grimpe
  • chauffe-mains
  • manteau isolant, mais aéré

Finalement, si le temps frais vous rebute, il est peut-être temps de vous remettre au yoga, au Pilates ou à l'entraînement en salle...

VOIR AUSSI :

10 randonnées pour profiter de l’automne québécois