NOUVELLES

Danault amasse quatre points et le Canadien défait les Rangers 5-4 à l'arrachée

Le joueur a permis au Tricolore d'éviter le scénario cauchemar en marquant son deuxième but de la rencontre à mi-chemin en troisième période.

29/10/2017 08:47 EDT | Actualisé 29/10/2017 08:47 EDT
Graham Hughes/PC

Ç'a été plus compliqué que prévu, mais le Canadien a arraché une victoire de 5-4 aux Rangers de New York, samedi, même s'il a gaspillé des avances de trois et deux buts.

Phillip Danault a permis au Tricolore d'éviter le scénario cauchemar en marquant son deuxième but de la rencontre à mi-chemin en troisième période. Il a récupéré un retour à la suite d'un lancer de Brandon Davidson.

«La peur ne t'aide pas à gagner des matchs, a noté l'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. On a eu un bon début de match, mais on les a laissés revenir et on doit en prendre la responsabilité. Mais on a trouvé le moyen d'aller chercher le but de la victoire. C'est un bon signe.

«J'espère que ce sont des petits pas qui vont nous aider à aller dans la bonne direction.»

Danault a récolté deux buts et deux aides tandis que ses compagnons de trio Max Pacioretty et Andrew Shaw ont aussi brillé. Pacioretty a inscrit un but et Shaw a amassé deux aides.

Paul Byron et Alex Galchenyuk ont aussi touché la cible pour le Canadien (3-7-1). Shea Weber a également amassé deux aides.

Pavel Buchnevich, Rick Nash, Mika Zibanejad et Brady Skjei ont répliqué pour les Rangers (3-7-2). J.T. Miller et Kevin Shattenkirk ont tous deux récolté deux mentions d'assistance.

Ce n'était peut-être pas la période record de 30 tirs de la semaine dernière à Anaheim, mais le Canadien a eu l'avantage 19-2 à ce chapitre lors du premier vingt. Il faut dire que le gardien des Rangers Ondrej Pavelec a aidé le Tricolore à gonfler son total en accordant de nombreux mauvais retours.

C'est cependant avec un tir bien franc que Byron a ouvert la marque après un peu moins de huit minutes d'écoulées. Byron permettait ainsi au Canadien de marquer le premier but pour seulement une troisième fois cette saison.

Galchenyuk a ensuite inscrit son troisième but de la saison, et son troisième en avantage numérique. Puis, Shaw a intelligemment profité de la générosité de Pavelec lors d'une descente à deux contre un. Il a décoché un tir bas et Pavelec a envoyé le retour directement vers Danault, qui a pu pousser le disque dans un filet ouvert.

Les Rangers ont donné signe de vie en deuxième période et le niveau de tension a rapidement monté dans le Centre Bell. Buchnevich a d'abord marqué en avantage numérique, alors que Carey Price avait la vue voilée. Nash a ensuite battu le gardien de vitesse après un deux-contre-un décousu.

Le Centre Bell entier a poussé un léger soupir de soulagement avant la fin du deuxième vingt. Pacioretty a profité d'un autre retour accordé par Pavelec avec 5 h 22 à faire, permettant aux siens de retraiter au vestiaire avec une avance de deux buts.

L'histoire s'est répétée en troisième période, alors que les Rangers ont réduit l'écart à un seul but, gracieuseté de Zibanejad. Cette fois par contre, les Rangers ont trouvé le moyen de niveler le pointage, à 7 h, quand le tir de la pointe de Skjei a dévié contre l'attaquant du Canadien Tomas Plekanec devant le filet avant de franchir la ligne des buts.

Danault a relancé le Canadien avec son deuxième du match à 9:37, sur un autre retour concédé par Pavelec. Price a tenu le coup par la suite.

Price a effectué 22 arrêts, tandis que Pavelec a stoppé 38 rondelles.

Le Canadien amorcera un voyage de quatre matchs lundi, avec une visite à Ottawa pour y affronter les Sénateurs.

Échos de vestiaire

Phillip Danault, sur son premier match de quatre points dans la LNH:

«C'est un bel exploit, mais c'est encore plus important d'avoir gagné le match.»

Paul Byron, au sujet du travail du Canadien qui a été récompensé:

«Vous ne pouvez pas simplement blâmer la malchance quand vous n'avez pas de succès. Il fallait changer certaines choses. Ce soir, nous sommes allés souvent autour du filet. Nous avons créé notre chance et nous avons été récompensés avec des buts.»

Max Pacioretty, sur les nombreux retours accordés par Ondrej Pavelec:

«Nous avons décoché quelques tirs sur ses jambières tôt dans le match et avons réalisé que cela pourrait créer des occasions sur les retours. Sinon, nous pouvions aussi créer des mêlées autour de son but et générer des deuxièmes ou troisièmes chances.»