NOUVELLES

Aînés: notre système de santé «vétuste» doit être repensé, disent les médecins

Les aînés engorgent les hôpitaux, alors qu'ils peuvent souvent être soignés chez eux, estime l'AMC.

29/10/2017 13:49 EDT | Actualisé 29/10/2017 13:49 EDT
Portra Images

L'Association médicale canadienne (AMC) sonne l'alarme : le système de soins de santé n'est pas adapté pour faire face au vieillissement de la population et doit être largement repensé. Le groupe estime que les aînés engorgent les hôpitaux, alors qu'ils peuvent souvent être soignés chez eux.

L'AMC, qui rassemble 85 000 médecins, a présenté 15 recommandations à un comité de la Chambre des communes, jeudi.

Elle demande aux parlementaires d'investir davantage dans les infrastructures, les soins à domicile et l'élaboration de stratégies, mais surtout de réorganiser et de transformer le système de santé.

Depuis la création du système de santé, il y a 50 ans, la population canadienne a plus que doublé et son espérance de vie a augmenté de plus de 10 ans. Pourtant, en un demi-siècle, les améliorations au système de santé ont été «marginales», a déploré le président de l'Association médicale canadienne, Laurent Marcoux, en entrevue avec La Presse canadienne.

Le système se concentre sur la prestation de soins médicaux aigus et n'est pas adapté à notre société, où les aînés cumulent les maladies chroniques, a-t-il expliqué.

Les personnes âgées doivent malheureusement se rendre à l'urgence et c'est rarement l'endroit idéal, a indiqué le docteur Marcoux.

«Vingt pour cent des hôpitaux du Canada sont occupés par des personnes en attente de placement d'un meilleur niveau de soins: des soins à domicile qui seraient disponibles s'ils étaient mieux adaptés ou des soins de longue durée, s'insurge-t-il. Cette situation entraîne des listes d'attente énormes pour le reste de la population. Des chirurgies sont annulées et retardées. C'est très néfaste pour tous les Canadiens.»

Le docteur Marcoux souhaite que les élus s'inspirent notamment de la Nouvelle-Écosse. La province dispose d'un programme d'ambulanciers qui non seulement transportent les patients à l'hôpital, mais qui évaluent leur condition et leur dispensent certains soins à domicile, ce qui évite souvent une hospitalisation.

Une personne sur cinq est présentement âgée de 65 ans ou plus. Cette proportion augmentera à une personne sur quatre d'ici 30 ans, soutient l'AMC.

LIRE AUSSI:
» Le système de santé québécois, tech-nono?
» Les Canadiens reçoivent plus d'un million de soins inutiles par année
» Médecins de famille: en retard sur l'objectif

VOIR AUSSI: