DIVERTISSEMENT

Ashley Judd explique comment elle a tenu tête à Harvey Weinstein

L'actrice partage ses trucs pour repousser les avances indésirables.

28/10/2017 15:45 EDT | Actualisé 28/10/2017 15:45 EDT
Eduardo Munoz / Reuters

Dans une vidéo publiée aujourd'hui par le magazine Teen Vogue, Ashley Judd parle franchement des problèmes de la société patriarcale, de la masculinité toxique et d'Harvey Weinstein.

Judd livre ses trucs pour contrer les agressions sexuelles

La vidéo s'ouvre sur Judd, vêtue de double denim, qui explique ses trucs pour répondre à une agression sexuelle non désirée. Par exemple, elle dit que lorsqu'elle se fait crier des commentaires sexistes dans la rue, elle se retourne et répond: «inapproprié et indésirable» avant de continue à marcher. Judd mentionne aussi que de faire le geste d'arrêt est une excellente idée pour repousser les avances indésirables.

L'actrice présente plusieurs phrases efficaces pour contrer les agressions sexuelles et pour y répondre, par exemple: «J'ai l'impression que tu ne dirais pas ça à un homme, et j'ai besoin que tu ne me le dises pas.»

Judd se confie sur son expérience avec Harvey Weinstein

«Il avait une réputation», raconte-t-elle à propos de sa rencontre avec Weinstein. Judd explique que lorsque quelqu'un comme Weinstein demande à vous rencontrer pour le travail, vous acceptez.

Ceci dit, Judd explique que dès que Weinstein a commencé à lui faire des avances inappropriées, comme la masser, elle a refusé, et elle a dû refuser maintes et maintes fois.

«Je ne sais pas comment j'ai fait pour rester là et lui dire "non", explique-t-elle. Ensuite, il m'a demandé si je pouvais rester là et le regarder prendre une douche. Et j'ai dit "Sais-tu quoi Harvey? Non. Mais quand je gagnerai un Oscar pour un film Miramax, je te laisserai me toucher", ce que bien sûr, je ne pensais pas, mais je suis partie de la salle le plus rapidement possible.»

«De la chambre d'hôtel jusqu'au hall, c'est le temps que ça m'a pris pour commencer à raconter aux gens ce qui s'était passé dans cet hôtel», explique-t-elle. «Parce que mon père était avec moi, il a senti qu'il a échoué à me protéger.»

«Il y a cet homme qui essaie de transgresser et cet autre homme qui sent qu'il a échoué parce qu'il n'a pas pu arrêter cet autre homme. Ça fait partie de la masculinité toxique, je pense», explique-t-elle.

Judd dit qu'après l'évènement, ni elle ni son père ne savaient quoi faire.

S'ouvrir sur le sujet

«On est contraintes quand on veut utiliser notre voix, parce qu'on se fait taire ou on se fait dire de passer par-dessus. Toute cette diminution renforce le système patriarcal d'oppression», indique l'actrice.

«Les malfaiteurs n'ont aucune honte, et ils déversent leur honte sur la victime. Et ensuite, ils s'engagent dans des stratégies pour garder la situation ainsi. Donc tout le travail de guérison qu'on fait, de raconter les histoires qu'on a vécues, ça remet la honte où elle va, aux malfaiteurs et à la société qui permet de telles situations», dit-elle.

Judd dit que les plaintes portées contre Donald Trump (sans le nommer) n'ont pas eu effet, «mais ça ne veut pas dire qu'on va arrêter d'en parler.»

On applaudit son aplomb et son courage!

VOIR AUSSI: