POLITIQUE

Un candidat de Brossard utiliserait-il les ressources du NPD ?

L'ex-député Hoang Mai utiliserait des listes de diffusion créées par son parti fédéral.

28/10/2017 09:19 EDT | Actualisé 28/10/2017 13:17 EDT

Hoang Mai, ex-député et candidat à la mairie de Brossard, utilise-t-il illégalement des listes de diffusion créées par son parti fédéral, le Nouveau parti démocratique (NPD)? C'est ce que laissent entendre des commentaires et des documents envoyés au HuffPost Québec.

Chambre des communes du Canada

M. Mai a été député fédéral de la circonscription de Brossard – La Prairie entre 2011 et 2015. Il a été candidat aux deux élections précédentes.

Aujourd'hui, il se présente à la mairie de Brossard. Il a mis sur pied un site internet où on peut contribuer financièrement à sa campagne ou s'inscrire à une liste de diffusion. Or, plusieurs personnes qui ne se sont jamais inscrites sur cette liste ont reçu des courriels de M. Mai.

L'un d'eux est même un opposant politique : Michel Gervais, qui se présente dans l'équipe d'une autre candidate à la mairie, Doreen Assaad. Lui et d'autres accusent M. Mai d'utiliser les listes du NPD.

Selon le Directeur général des élections du Québec, un candidat ou un parti a le droit d'utiliser une liste de diffusion d'un organisme tiers... du moment qu'il le paie et qu'il le déclare dans ses dépenses électorales. Sinon, c'est considéré comme un don d'une entreprise, ce qui est illégal.

Contactée par le HuffPost Québec, une porte-parole de M. Mai indique que le candidat utilise simplement les contacts qu'il a accumulés au cours de sa carrière politique.

«Bien sûr que Hoang Mai utilise les contacts qu'il a bâtis durant ses trois campagnes fédérales et ses quatre ans comme député de Brossard-La Prairie. Il a établi des ponts avec des milliers de citoyens et sa campagne à la mairie est axée sur les gens. Il va à leur rencontre et échange avec eux en personne et par courriel. Toute campagne moderne se doit d'établir un dialogue. C'est juste normal», affirme Marie-Christine Fiset.

Même son de cloche du côté du NPD.

«Hoang Mai a été candidat dans quatre campagnes électorales a été un député très apprécié et impliqué dans la communauté, il ne serait donc pas surprenant qu'il ait accumulé une grande quantité de contacts durant toutes ces années», affirme Guillaume Francoeur, agent médias du parti.

Or, un lien ajouté à la fin des courriels de Hoang Mai mène à une page expliquant qu'ils ont été contactés grâce à leur inscription à une liste à l'époque où M. Mai était député du NPD.

«Vous recevez ce courriel car vous avez choisi de recevoir des courriels alors que Hoang Mai était député fédéral ou candidat aux élections», lit-on dans le message.

M. Gervais et un autre citoyen affirment s'être inscrits sur la liste de diffusion de la page de M. Mai sur le portail du NPD, hoangmai.npd.ca. Ils n'acceptent donc pas l'idée que leurs informations soient utilisées pour des raisons complètement étrangères à la politique fédérale.

M. Mai et le NPD sont mêlés à une autre affaire d'utilisation inappropriée de ressources. Mercredi, le parti a réussi à se faire entendre en appel, après avoir été condamné à rembourser 2,75 M$.