NOUVELLES

Le Canadien rassure (un peu) ses partisans

Pas d'effondrement mardi soir au Centre Bell.

25/10/2017 05:41 EDT | Actualisé 25/10/2017 05:41 EDT
PC

Le Canadien de Montréal n'a pas perdu ses moyens, mardi, après avoir accordé un but qui aurait pu lui faire mal et il a mis fin à sa vilaine séquence de sept revers grâce à une victoire de 5-1 aux dépens des Panthers de la Floride.

Shea Weber a dirigé l'attaque du Canadien avec deux buts, ses deuxième et troisième de la saison. Alex Galchenyuk (2e), Brendan Gallagher (3e) et Max Pacioretty (2e) ont aussi déjoué la vigilance de James Reimer, qui a fait face à 37 rondelles.

Jonathan Drouin a récolté deux mentions d'aide, sur les deux premiers buts des siens. Gallagher a également terminé la rencontre avec deux points.

Seul Keith Yandle, avec son premier de la saison, a réussi à prendre en défaut Carey Price. Le gardien du Tricolore a reçu 27 rondelles et a été très peu occupé à compter du milieu du match.

Pour mériter ce premier gain à domicile en 2017-18, et son deuxième au total depuis le match d'ouverture à Buffalo le 5 octobre, le Canadien a employé une recette à laquelle il a maintes fois goûté cette saison: des buts rapides.

Accusant un recul de 0-1 dès les premières secondes du deuxième vingt, le Tricolore s'est tenu debout et a frappé à la vitesse de l'éclair avant la fin de cette période, dont deux fois avec l'avantage numérique.

Galchenyuk, le mal-aimé, est celui qui a parti la pétarade avec un peu plus de trois minutes à jouer à l'engagement, pendant une pénalité mineure à Radim Vrbata. Il s'agissait de son deuxième filet cette saison, deux buts marqués au Centre Bell et en chaque occasion avec l'avantage d'un homme.

Weber a profité d'une autre supériorité numérique pour donner les devants au Canadien, 78 secondes plus tard. Et 17 secondes après le défenseur, Gallagher a doublé l'avance du Tricolore.

À mi-chemin de la troisième, Weber et Pacioretty, qui n'avait pas marqué depuis la visite à Buffalo, ont mis la rencontre hors de portée en frappant deux fois en 1:55.

«J'ai aimé la façon dont on a terminé le match, a déclaré Claude Julien.

«On était une équipe encore un peu sur les talons en début de match. Quand on a marqué le premier but, ç'a enlevé beaucoup de pression. Une fois qu'on a marqué, on a vu une équipe plus à l'image de ce qu'on recherche.»

Le Canadien sera de retour devant ses partisans jeudi soir pour le deuxième de trois matchs consécutifs à domicile. Il aura l'occasion de prendre sa revanche face aux Kings de Los Angeles moins d'une semaine après s'être écroulé en troisième période dans une défaite de 5-1.

Les Kings compléteront alors un périple de trois parties en quatre soirs dans le nord-est canadien.

Samedi soir, ce sera au tour des Rangers de faire escale au Centre Bell.

Début laborieux

De retour devant ses partisans après une absence de dix jours, le Canadien a mis un peu de temps à se mettre en marche, permettant aux visiteurs de décocher les cinq premiers tirs du match, tout ça lors des quatre premières minutes d'action.

Le trio de Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov et Evgenii Dadonov a fait sentir sa présence en deux occasions durant ce court intervalle et chaque fois, Price a été appelé à réaliser des arrêts de qualité contre Barkov, dont un après seulement dix secondes de jeu au premier vingt.

Huberdeau, Barkov et Dadonov ont répété leur petit manège au début du deuxième vingt, avec succès cette fois-ci, lorsque Yandle a battu Price d'un bon tir des poignets dans la partie supérieure, après 20 petites secondes d'écoulées, aidé par Huberdeau et Barkov.

Mais par la suite, les Panthers ont écopé presque autant de pénalités mineures qu'ils ont obtenu de tirs au filet et ces visites au cachot ont fini par donner l'élan nécessaire au Canadien pour donner du lustre à un mois d'octobre qui s'annonçait désastreux.

Échos de vestiaire

Claude Julien, sur la possibilité que ce match devienne un point tournant:

«C'est un bon début. On voulait avoir un bon début à la semaine. C'est sûr que nous avons encore des gros matchs cette semaine, mais pour avoir une bonne semaine, il faut avoir un bon départ. On a eu un bon départ ce soir, en espérant être capable de transporter ça jusqu'au prochain match.»

Jonathan Drouin, au sujet du fait que la victoire pourrait enlever un peu de pression sur les épaules des joueurs:

«Un peu. Mais encore là, on a du travail à faire. C'est une bonne victoire, c'est un bon match. Mais je ne pense pas qu'on peut flotter sur un nuage à cause d'une victoire. On s'est creusé un trou et il faut s'en sortir. Et c'est immédiatement.»

Carey Price, au sujet du fait que l'équipe soit parvenue à rester dans le match après le but des Panthers:

«C'était bon à voir, c'est certain. Je pense que dans l'ensemble, nous avons joué un match assez solide. Mais c'est plaisant de voir que nous n'avons pas été victimes d'un autre de ces moments par la suite.»

Brendan Gallagher, au sujet de l'arrêt de Price dès le début du match:

«Carey est notre meilleur joueur. Il était prêt à amorcer le match et il a réalisé un arrêt-clé.»