NOUVELLES

Laïcité de l'État: Le PQ répliquera bientôt avec un projet de loi musclé

De plus, l'opposition péquiste examinera dans les prochaines semaines la possibilité d'inclure dans son projet de loi l'interdiction partielle ou totale de présenter un visage couvert dans l'espace public, soit par exemple dans la rue ou les parcs, etc.

25/10/2017 12:48 EDT | Actualisé 26/10/2017 17:06 EDT
HuffPost Québec

Après l'échec de la Charte des valeurs en 2014, le Parti québécois reviendra à la charge dans les prochaines semaines avec un projet de loi musclé destiné à promouvoir la laïcité de l'État québécois.

Ce projet de loi visera à aller beaucoup plus loin en cette matière que ne le fait la controversée loi 62 sur la neutralité religieuse de l'État adoptée la semaine dernière.

L'opposition péquiste veut notamment proposer de soustraire son futur projet de loi à toute contestation judiciaire, en invoquant d'emblée la clause dérogatoire prévue dans la Constitution. On affirmera donc que nonobstant la Constitution canadienne cette éventuelle loi sur la laïcité s'appliquera au Québec.

De plus, l'opposition péquiste examinera dans les prochaines semaines la possibilité d'inclure dans son projet de loi l'interdiction partielle ou totale de présenter un visage couvert dans l'espace public, soit par exemple dans la rue ou les parcs, etc.

La loi 62 impose déjà le visage découvert, mais uniquement lorsqu'il s'agit de donner ou recevoir des services publics.

L'annonce a été faite mercredi matin par le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, en conférence de presse, dans la foulée de la controverse entourant l'adoption de la loi 62.

Voir aussi: