BIEN-ÊTRE

Terry Richardson ne peut plus travailler pour le groupe Condé Nast International

Ça fait déjà plusieurs années que le photographe se fait accuser d'inconduite sexuelle.

24/10/2017 14:35 EDT | Actualisé 24/10/2017 14:46 EDT
Youtube

À la suite des accusations portées contre Harvey Weinstein, Gilbert Rozon et Éric Salvail, entre autres, c'est au tour du célèbre photographe américain Terry Richardson de se faire reprocher des comportements inappropriés.

Le photographe de mode a été banni du groupe médiatique Condé Nast International lundi à la suite de rumeurs d'exploitation sexuelle. La compagnie publie plusieurs magazines importants, dont Vogue, Vanity Fair, GQ et Glamour.

Des employés se sont fait dire que les photographies déjà demandées à Richardson mais pas publiées devraient être supprimées ou substituées par d'autre matériel, selon The Telegraph.

Cette interdiction de travailler pour les publications de Condé Nast fait suite à un article du Times de dimanche passé dans lequel la rédaction se demandait pourquoi Richardson avait toujours la cote. Moins de 24 heures plus tard, un courriel a circulé demandant à tous les employés de Condé Nast de ne plus travailler avec le photographe. Ce message a été envoyé lundi soir par le vice-président et président des opérations de la compagnie, James Woolhouse. Condé Nast International n'a pas voulu commenter la situation, selon The Telegraph.

Kristy Sparow via Getty Images
Terry Richardson photographie les seins de Sarah Lerfel (à droite) durant une exposition à Paris en 2011.

En 2013, une pétition avait été signée par plus de 38 500 personnes demandant aux grandes marques d'arrêter de collaborer avec Richardson en raison de rumeurs d'exploitation et d'abus de plusieurs mannequins ainsi que de comportements inappropriés et non professionnels.

Ça fait déjà plusieurs années que Richardson, 52 ans, se fait pointer du doigt en matière d'agressions sexuelles. Tellement qu'il avait répondu à ces allégations dans une lettre ouverte en mars 2014 sur le site du Huffington Post américain.

Il avait expliqué: «Quand ces allégations ont refait surface dans les derniers mois, elles semblaient particulièrement vicieuses et déformées, sortant hors du domaine du dialogue critique et ne devenant rien de plus qu'une chasse aux sorcières chargée d'émotions.»

«En écrivant ceci, j'essaie humblement de corriger ces rumeurs, parce que j'ai réalisé que ma voix était absente dans cette conversation, et tout ce qui reste, ce sont les mensonges», avait-il écrit.

Aujourd'hui, BuzzFeed a publié une déclaration officielle du photographe. «Terry est déçu d'apprendre l'existence de ce courriel, surtout parce qu'il avait déjà adressé ces vieilles histoires», relate-t-elle. «C'est un artiste qui a été connu pour son travail de nature sexuelle et explicite, mais tous les sujets dans son travail ont participé de façon consentante.»

Des célébrités photographiées par Terry Richardson

Ceci dit, plusieurs pensent autrement. En 2014, la mannequin Emma Appleton a reçu des tweets de Richardson demandant une relation sexuelle en échange de photographies.

La même année, Terry Richardson a fait la couverture du magazine New York avec le titre «le cas pervers de Terry Richardson». Dans cette entrevue, Richardson se défendait de toujours travailler dans des conditions professionnelles: le jour, sans drogue ou alcool, et toujours avec des assistants.

Par contre, il avait aussi dit: «Les gens font des choses, et ensuite ils ont des regrets, et ça n'a rien à voir avec moi. Je suis bien avec moi-même par rapport à tout, et c'est la chose la plus importante selon moi,» avait-il précisé.

WireImage
Lady Gaga et Terry Richardson au party Vanity Fair des Oscars en 2014.

Mais Plusieurs histoires où Richardson se dénudait et demandait à des mannequins de toucher son pénis ont fait surface dans les dernières années. Une approche avec laquelle certains n'étaient pas d'accord.

Selon ce que BuzzFeed a rapporté de l'entrevue du magazine New York, Sena Cech, qui a posé pour Richardson à 19 ans, a dû tenir le pénis de ce dernier pendant une séance photo alors que ses assistants l'encourageaient à le faire.

Cech n'est pas la seule à avoir vécu une situation désagréable avec Richardson. La mannequin canadienne Coco Rocha a travaillé avec le photographe une fois, et était tellement mal à l'aise qu'elle a dit à ses agents qu'elle ne voulait plus jamais travailler avec lui. Plusieurs autres mannequins ont rapporté des cas similaires.

Outre la déclaration envoyée à BuzzFeed, aucun commentaire de la part de Richardson ou de son équipe n'a été dévoilé.

VOIR AUSSI :