NOUVELLES

La Baie vend le magasin new-yorkais de Lord & Taylor pour 1 milliard de dollars

Le magasin de Lord & Taylor accueillera éventuellement un plus petit magasin.

24/10/2017 19:49 EDT | Actualisé 24/10/2017 19:49 EDT
Getty Images for Harper's BAZAAR

La Compagnie de la Baie d'Hudson vendra le magasin phare new-yorkais de Lord & Taylor, sis sur la cinquième avenue, à la société WeWork, dans le cadre d'une entente évaluée à 1,075 milliard $ qui la verra en outre former un partenariat avec l'entreprise spécialisée dans les espaces de travail.

Par ailleurs, la firme d'investissement Rhône Capital a accepté de faire un investissement de 632 millions $ dans le grand détaillant torontois.

Le président exécutif et chef de la direction par intérim de la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC), Richard Baker, a estimé mardi que ces ententes soutiendraient le détaillant et l'aiderait à «alimenter la création de valeur».

Le magasin de Lord & Taylor accueillera éventuellement un plus petit magasin, en plus du siège social new-yorkais de WeWork, qui fournit des espaces de travail et des services à plus de 150 000 membres dans le monde.

L'entente verra aussi WeWork louer les étages supérieurs de trois grands magasins HBC: celui de la rue Queen à Toronto, celui de la rue Granville à Vancouver et celui de Galeria Kaufhof à Francfort.

«HBC et WeWork ont travaillé ensemble pour imaginer à nouveau les environnements de vente au détail pour la génération actuelle et celles de l'avenir», a affirmé M. Baker dans un communiqué conjoint.

«L'acquisition par WeWork Property Advisors du magasin phare de Lord & Taylor sur la cinquième avenue est une déclaration d'intention et un engagement de WeWork envers la ville de New York», a fait valoir Adam Neumann, le cofondateur et chef de la direction de l'entreprise.

Ces ententes surviennent alors que HBC fait face à une pression accrue de la part d'un fonds d'investissement activiste américain, qui déplore le fait que la valeur de l'action de La Baie ne représente que le tiers des actifs immobiliers de l'entreprise.

Land & Buildings Investment Management a demandé lundi que tous les membres du conseil d'administration de HBC soient remplacés, y compris son président, M. Baker.

L'action de HBC a pris mardi 23 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 11,98 $.

En vertu de l'accord annoncé mardi, les activités de vente au détail de Lord & Taylor continueront d'occuper tout l'espace du magasin de Manhattan jusqu'à la fin de la période des Fêtes de l'an prochain. Par la suite, Lord & Taylor bénéficiera d'un espace réduit dans l'immeuble.

HBC et WeWork ont l'intention travailler en partenariat pour ce qui est du portefeuille immobilier mondial de la société canadienne et de son offre de produits.

Les membres de WeWork pourront participer à des ventes exclusives de HBC, en ligne et en magasin, et les clients de HBC auront accès à la plateforme de WeWork.

En ce qui a trait aux détails financiers, HBC a l'intention d'utiliser le produit de 1,6 milliard $ tiré de la vente et de l'investissement pour réduire sa dette ou augmenter les liquidités de son bilan.

Rhône a accepté d'acheter près de 51 millions d'actions privilégiées convertibles au coût de 12,42 $ chacune. Ces titres pourront être convertis en un nombre équivalent d'actions ordinaires de HBC, ce qui représente une participation de 21,8 pour cent dans l'entreprise.

Rhône et WeWork auront aussi le droit de nommer un représentant au sein du conseil d'administration de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

HBC a précisé que le placement privé de Rhône était assujetti à l'approbation des autorités réglementaires du Canada et des États-Unis, ce qui devrait survenir en novembre. La transaction immobilière de Lord & Taylor devrait pour sa part être conclue d'ici le 10 août 2018.

VOIR AUSSI: