NOUVELLES

Les accusations contre Jamie Harron, condamné pour avoir touché les hanches d'un homme à Dubaï, ont été abandonnées

L'homme de 27 ans de Stirling, en Écosse, a été arrêté pour indécence publique.

23/10/2017 20:21 EDT | Actualisé 23/10/2017 20:26 EDT
PhotoAlto/Thierry Foulon

Un homme britannique ayant été condamné à trois mois de prison pour avoir touché les hanches d'un homme à Dubaï a été libéré.

La nouvelle - annoncée par le groupe Detained in Dubai - vient au lendemain de la condamnation de Jamie Harron. Il a lancé un appel et n'a pas été tenu en détention pendant qu'il était considéré, même si son passeport a été confisqué et qu'il s'est fait dire qu'il ne pouvait pas quitter le pays.

L'homme de 27 ans de Stirling, en Écosse, a été arrêté pour indécence publique et pour avoir bu de l'alcool au Rock Bottom Bar le 15 juillet dernier. Il a expliqué qu'il a simplement voulu éviter de foncer dans l'homme et de renverser son verre.

DETAINED IN DUBAI
Jamie Harron

L'homme qui s'est initialement plaint à propos d'Harron a retiré sa plainte, mais les procureurs ont continué avec le cas. En plus d'avoir été dérobé de son passeport, Harron a passé cinq jours en prison alors qu'il attendait les procédures légales.

Lundi matin, Detained in Dubai a tweeté qu'Harron avait été contacté par la police pour lui dire que les accusations avaient été abandonnées, la sentence annulée et qu'il était libre de récupérer son passeport et de partir.

Une intervention par le dirigeant de Dubaï Mohammed ben Rashid Al Maktoum a aidé son cas.

«#JamieHarron est maintenant en chemin vers la station de police pour récupérer son passeport, apparemment sur l'ordre de Mohammed ben Rashid Al Maktoum» a tweeté Detained in Dubai plus tôt aujourd'hui.

«#JamieHarron a été appelé par la police pour se faire annoncer que le cas avait été annulé, qu'il peut récupérer son passeport et qu'il est libre de partir» a tweeté Detained in Dubai quelques minutes plus tard.

Radha Stirling, PDG de Detained in Dubai, a expliqué: «Nous voulons exprimer notre gratitude la plus profonde au Sheikh Mohammed pour son intervention personnelle dans ce cas, et pour enfin disculper Jamie.»

«Ça a été établi que les allégations contre Jamie sont entièrement injustifiées, diffamatoires et sans fondement; tellement que le dirigeant de Dubaï a trouvé nécessaire de s'en mêler et de corriger l'action abusive du procureur et d'annuler le jugement de la cour», explique-t-elle.

MUHAMMAD HAMED/REUTERS
Le dirigeant de Dubaï Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

«C'était une décision courageuse et honorable de la part du Sheikh Mohammed, et tandis que ça souligne le besoin urgent pour une réforme judiciaire dans le pays, c'est aussi un signe d'espoir que le leadership des Émirats arabes unis possède la volonté et la vision de poursuivre certaines réformes dans le futur.»

Harron est un électricien qui travaillait en Afghanistan et qui était sur une escale de deux jours à Dubaï quand l'incident est arrivé. Il a depuis perdu son emploi et a dépensé plus de 32 000£ en dépenses et en frais légaux.

S'il buvait dans un bar sous licence, c'est une infraction punissable de boire, ou d'être sous l'influence de l'alcool, en public aux Émirats arabes unis.

Environ 1.5 million de Britanniques visitent le pays chaque année, et la plupart des visites se passent sans anicroche.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été traduit de l'anglais.