NOUVELLES

Randy Tshilumba reconnu coupable de meurtre prémédité

Il a assassiné une jeune employée d'un supermarché Maxi de Montréal.

20/10/2017 15:57 EDT | Actualisé 20/10/2017 16:05 EDT
SPVM

Le jury au procès de Randy Tshilumba a rendu son verdict, vendredi. Le jeune homme est reconnu coupable du meurtre prémédité d'une jeune employée d'un supermarché Maxi de Montréal.

Le jury de 12 personnes avait commencé les délibérations mardi dernier.

Le procès de l'homme de 21 ans s'était amorcé le 6 septembre.

La victime, Clémence Beaulieu-Patry, est morte après avoir été poignardée 14 fois par l'accusé alors qu'elle travaillait dans un marché Maxi de l'Est de Montréal, le soir du 10 avril 2016. Elle n'avait que 20 ans.

L'accusé a été arrêté deux jours plus tard. Il a plaidé non coupable.

La théorie de la défense était que le jeune accusé souffrait d'un trouble mental et qu'il était convaincu que la victime voulait l'abattre, ainsi que d'autres clients du Maxi. Il a admis l'avoir tuée et a plaidé la non-responsabilité criminelle pour cause de trouble mental. Des psychiatres ont soutenu cette thèse.

L'accusé ne considérait donc pas avoir fait de mauvaises choses le soir du 10 avril 2016 et il avait des idées délirantes, avait fait valoir son avocat, Me Philippe Larochelle, lors du procès.

De son côté, Catherine Perreault, l'avocate de la Couronne, a plaidé le meurtre prémédité. À l'appui, elle a notamment fait entendre un enquêteur aux crimes technologiques du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) qui a expliqué comment il a extrait les recherches sur internet effectuées par l'accusé sur son téléphone cellulaire. Il y a notamment retrouvé: "comment nettoyer une tache de sang", "comment se débarrasser d'une arme" et "sac à vidange-meurtre parfait".