DIVERTISSEMENT

Gilbert Rozon aurait décidé de vendre ses parts de Juste pour rire

On ne connaît pour l’instant l’identité d’aucun acheteur prêt à acquérir le groupe.

20/10/2017 14:46 EDT | Actualisé 20/10/2017 15:50 EDT

Gilbert Rozon aurait décidé de vendre ses actions de l'entreprise Juste pour rire, a appris Radio-Canada.

On ne connaît pour l'instant l'identité d'aucun acheteur prêt à acquérir le groupe, qui se spécialise dans la production d'événements, de spectacles et d'émissions de télévision, et qui compte également une division internationale.

Jean-David Pelletier, porte-parole de Juste pour rire, a laissé savoir à TVA Nouvelles que Gilbert Rozon est actionnaire majoritaire de la compagnie.

Par cette initiative, le fondateur de Juste pour rire espère protéger les emplois des personnes qui oeuvrent au sein de la boîte, une centaine d'employés permanents et près d'un millier de contractuels et temporaires.

«Selon nos informations, M. Rozon est ouvert à toute offre qui lui sera présentée», a noté Radio-Canada.

L'empire Juste pour rire en péril depuis jeudi matin, alors que Le Devoir et le 98,5 FM rapportaient une multitude de gestes de nature sexuelle allégués qu'aurait commis Gilbert Rozon. L'homme fait présentement l'objet d'une enquête policière, pour une affaire d'agression sexuelle qui serait survenue à Paris en 1994, indique aussi Radio-Canada.

Il a annoncé mercredi soir, dans un statut Facebook, avant que l'article du Devoir ne commence à circuler, qu'il se retirait de toutes ses fonctions, autant celle de président de Juste pour rire que celle de commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal et celle de vice-président de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain.

Depuis 24 heures, plusieurs humoristes, dont Martin Petit, François Massicotte, Martin Cloutier, Guy Nantel, Laurent Paquin et François Morency, de même que le Groupe Phaneuf - qui produit et représente les activités de plusieurs artistes - ont affirmé leurs réticences, ou leur refus clair et net, à participer désormais aux différents projets et événements de Juste pour rire si Gilbert Rozon en demeurait propriétaire. TVA a aussi suspendu la diffusion d'un gala Juste pour rire jeudi soir.

Même la télévision française s'est mise de la partie, alors que la chaine M6 a annulé la présentation de la 12e saison de La France a un incroyable talent et que le Groupe Canal +, ou C8, a déprogrammé Humoristes engagés – Juste pour rire, un gala enregistré lors du dernier Festival Juste pour rire, a dévoilé l'Agence France-Presse, reprise par TVA Nouvelles.

Juste pour rire annonçait jeudi la mise en place d'un nouveau comité de direction, mais ce changement paraissait insuffisant aux yeux de plusieurs, qui jugeaient que, même dans l'ombre, Gilbert Rozon continuerait de tirer les ficelles de son business et d'en retirer de l'argent.

Martin Petit s'est même arrêté, sur Twitter, à la suggestion d'un internaute, qui lui lançait l'idée de créer un nouveau festival d'humour, le «Festival Bordélique» (en lien avec le cabaret d'humour Le Bordel), qui serait géré par les humoristes eux-mêmes.

Encore aujourd'hui, même une fois l'intention de vendre révélée, plusieurs se sont montrés sceptiques sur les réseaux sociaux d'autant plus que Juste pour rire compte plusieurs ramifications.

Juste pour rire compte près de 35 ans d'existence. Le Festival du même nom compte pour sa part sur un conseil d'administration indépendant.