DIVERTISSEMENT

Pénélope McQuade souhaite prendre du recul à la suite de l’affaire Rozon

«Soyez sûr.e.s que je ne me défilerai pas.»

19/10/2017 15:43 EDT | Actualisé 19/10/2017 16:11 EDT

Pénélope McQuade est du lot de femmes qui ont dénoncé haut et fort les agissements à caractère sexuels répréhensibles allégués de Gilbert Rozon.

L'animatrice a raconté au Devoir et au 98,5 FM qu'en 1997, alors qu'elle couvrait le Festival Juste pour rire en tant que journaliste pour Salut, Bonjour!, Gilbert Rozon avait tenté de l'embarrer dans une salle de bain privée, toutes lumières fermées, pour l'assaillir.

«Il s'est jeté sur moi. J'ai complètement figé. Lui aussi d'ailleurs», a mentionné Pénélope McQuade dans son récit.

Jeudi, la dame a effectué un petit suivi sur sa page Facebook, pour réitérer son intention de faire entendre la voix des femmes qui, comme elle, ont été victimes de comportements déplacés.

«Je me sens à la fois fière et solidaire des femmes et des hommes qui ont trouvé, ensemble, la force de briser le silence pour que les choses changent et que ces comportements inacceptables cessent. Maintenant», a-t-elle écrit.

Elle a aussi souligné avoir besoin de prendre un peu de recul avant d'accorder des entrevues à ce sujet.

«Plusieurs médias souhaitent me parler. Soyez sûr.e.s que je ne me défilerai pas, que je continuerai à prendre la parole publiquement sur ce sujet que je porte depuis si longtemps.»

«Avant de reprendre cette parole, je ressens le besoin de prendre du recul.»

«Merci de comprendre et de respecter», a ajouté celle dont le talk-show estival Les échangistes est dans la tourmente, dans la foulée des actes reprochés à Éric Salvail. Le propriétaire de Salvail & Co a toutefois choisi de cesser ses activités dans le milieu de la télévision et de céder les rênes à son équipe, pour que celle-ci puisse poursuivre son boulot sur chacune des émissions de la boite (Les échangistes, Maripier! et Coup de foudre, entre autres).

Voici les propos complets de Pénélope McQuade.

VOIR AUSSI: