NOUVELLES

Le projet de loi sur le port de l'uniforme par les policiers est adopté

Les syndicats policiers s'étaient opposés à ce projet de loi, certains accusant le gouvernement Couillard de se comporter comme un «régime totalitaire».

19/10/2017 15:04 EDT | Actualisé 19/10/2017 15:04 EDT
Josie Desmarais via Getty Images

Québec a adopté jeudi son projet de loi 133, qui contraint les membres des forces de l'ordre à mettre de côté leurs pantalons de camouflage et leurs t-shirts syndicaux dans l'exercice de leurs fonctions.

La Loi obligeant le port de l'uniforme par les policiers et les constables spéciaux dans l'exercice de leurs fonctions et sur l'exclusivité de fonction des policiers occupant un poste d'encadrement a été adoptée à 99 voix pour, 4 contre et aucune abstention.

Le gouvernement Couillard avait déposé cette pièce législative parce que des corps policiers avaient porté, au cours des années, des pantalons de camouflage, pour protester notamment contre la réforme de leur régime de retraite, ou encore dans le cadre des négociations en vue du renouvellement de leur convention collective.

Les syndicats policiers s'étaient opposés à ce projet de loi, certains accusant le gouvernement Couillard de se comporter comme un «régime totalitaire», lors de témoignages en commission parlementaire.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a défendu son projet de loi, le disant «équilibré». Selon lui, il faut que la population puisse identifier en toutes circonstances les forces de l'ordre. Il a dit être convaincu que le port de l'uniforme «agit sur le lien de confiance».