BIEN-ÊTRE

Kim Rusk se confie sur son TDAH pour faire bouger les mentalités

Au Québec, plus de 700 000 personnes ont un diagnostic du trouble de l'attention.

19/10/2017 11:27 EDT | Actualisé 19/10/2017 11:39 EDT
Jfgalipeau.ca

Kim Rusk et Dominic Gagnon viennent de sortir leur ouvrage « J'M les TDAH » dans lequel plusieurs personnalités racontent comment leur trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyper activité les a fait grandir. Nous avons interviewé Kim Rusk.

L'animatrice nous relate son parcours d'enfant ayant un TDAH. Ici pas de complaintes, loin s'en faut, mais une histoire qu'elle souhaite partager au plus grand nombre pour faire avancer la cause.

Un chiffre éloquent

Au Québec, plus de 700 000 personnes ont un diagnostic du trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité, en plus de 10 700 nouveaux cas chaque année. Considéré comme le trouble du millénaire, la perception de cette différence neurologique est souvent péjorative et les préjugés sur le développement d'une personne ayant un TDAH sont plutôt dévalorisants.

Pourquoi avoir sorti ce livre?

« Avec Dominic Gagnon, on avait envie de raconter notre trouble - et dire que bien outillés, ça va. On voulait prendre le contre-pied du discours sombre et négatif qu'on peut lire et entendre partout. Il y a des moins bons côtés à ce trouble, mais il y a aussi des bons côtés tel qu'être très créatifs pour ne citer que celui-ci. » - Kim Rusk.

Depuis quand sais-tu que tu as un TDAH - un trouble déficitaire de l'attention?

«Je le sais depuis toute petite. C'est comme si je comprenais trop vite ou pas assez. J'avais terminé avant la fin des consignes. Je trouvais aussi que tout était une perte de temps. Je devenais impatiente ou je n'écoutais pas du tout. Et bien sûr j'ai été testée, de vrais tests, et médicamentée. »

Quels sont les symptômes qui t'ont vraiment fait penser que tu avais un TDAH?

« Bien sûr tout le monde peut tomber dans la lune ou être impatient, mais quand cela devient vraiment problématique, c'est qu'il y a un problème. Exemple: mettre le feu parce que tu as oublié d'éteindre le rond! J'avais aussi des tocs reliés à de l'anxiété, j'étais également souvent incapable de dormir. Je n'ai d'ailleurs besoin aujourd'hui que de 4 ou 5 heures par nuit. Ma médicamentation m'aide beaucoup au quotidien.»

Est-ce qu'on fait ce qu'il faut pour les enfants atteints de TDAH?

«La médicamentation pour les enfants, je suis mitigée. Le problème selon moi, ce ne sont pas les enfants, mais l'école. À notre époque où tout va vite, le cerveau est si stimulé et l'école évolue peu...! »

Faire bouger les choses, c'est vore leitmotiv?

«Je vais rencontrer le ministre de l'éducation Sébastien Proulx le 14 novembre prochain. On aimerait travailler conjointement et lui proposer un projet pilote. »

Le conseil de Kim Rusk

« Consultez: MonADN.ca - et faites de vrais tests auprès de médecins!»

Pour plus d'informations:

jmTDAH.com: 2 $ remis à la fondation pour chaque livre acheté.

Sur le site jmTDAH.com: à découvrir des vidéos trées bien faites et de multiples informations parlant de cette condition.

Pour voir les photos de la soirée de lancement ci-dessous

Styles de soirée: Marie-Mai, Kim Rusk et d'autres stars parlent de leur TDAH