DIVERTISSEMENT

Un nouvel Astérix arrive en librairie

La couverture, une des rares informations divulguées par l'éditeur, montre Astérix et Obélix engagés dans une course de chars à quatre chevaux menée tambour battant sur une voie romaine.

18/10/2017 11:25 EDT | Actualisé 18/10/2017 11:32 EDT

Attachez-vos ceintures, les Gaulois arrivent! "Astérix et la Transitalique", le 37e album des aventures de l'irréductible Gaulois, sort jeudi partout au Québec et en Europe et, avec un tirage total de 5 millions d'exemplaires, il va être difficile d'échapper au raz-de-marée.

Comme à son habitude, la maison d'édition Albert-René (une filiale du groupe Hachette Livre) s'est montrée assez avare de détails concernant ce nouvel album signé (comme les deux précédents) du tandem Jean-Yves Ferri (scénario) et Didier Conrad (dessin).

La couverture, une des rares informations divulguées par l'éditeur, montre Astérix et Obélix engagés dans une course de chars à quatre chevaux menée tambour battant sur une voie romaine. Ce n'est pas Astérix mais Obélix qui tient les rênes du quadrige.

Derrière eux, un mystérieux et un peu inquiétant aurige (pilote de char), masqué comme un tragédien du théâtre antique et tout de rouge vêtu, tente de les dépasser. Coronavirus, le nom de ce "méchant", est présenté comme le "champion romain aux 1 462 victoires". Il est probable que le duo gaulois ne lui donnera pas le loisir d'engranger une nouvelle victoire.

Éditions Albert René

Albert Uderzo, âgé aujourd'hui de 90 ans, créateur avec René Goscinny du personnage d'Astérix, est un amateur de courses automobiles et notamment de la "Scuderia Ferrari". Plus de vingt Ferrari ont transité par son garage dont des "bêtes de course" comme la 365 P2. "Astérix et la Transitalique" peut évidemment se lire comme un hommage à Uderzo et à sa passion toujours intacte.

"L'histoire me touche beaucoup puisqu'en dehors de la BD j'ai eu un autre amour, l'automobile", a reconnu Uderzo.

Les lecteurs les plus bédéphiles penseront évidemment aussi à Michel Vaillant, le plus célèbre pilote automobile de la BD. D'ailleurs, l'idée d'un pilote masqué (comme l'aurige Coranavirus) est d'abord apparue dans "Le pilote sans visage", l'un des plus célèbres albums de la série créée par Jean Graton.

Goths, Sarmates et Perses

Pour le reste, les auteurs ont promis de mettre dans leur album tous les ingrédients qui font depuis bientôt 60 ans le succès d'Astérix. Des bagarres, des coups fourrés et une extraordinaire galerie de personnages issus de tout l'empire romain et au-delà (Bretons aussi flegmatiques qu'intrépides, Grecs, Goths, Sarmates, Perses...) ainsi que des peuples d'Italie non romains (Vénètes, Ombriens, Étrusques...). C'est que la course, approuvée par Jules César, vise à affirmer le prestige de Rome et l'unité des peuples de "la péninsule italique".

Le départ de la course a lieu évidemment à Modicia, connu aujourd'hui sous le nom de Monza.

La sortie d'un nouvel Astérix est toujours un phénomène dans le monde de l'édition. Aucun autre livre ne bénéficie d'un tirage aussi important dans le monde francophone.

L'album, traduit en 16 langues, va bénéficier d'un tirage total de 5 millions d'exemplaires, dont 2 millions en français et 1,7 million en allemand.

Depuis sa création, Astérix est quasiment aussi populaire en France qu'en Allemagne.

"Ça prouve qu'Astérix n'est pas aussi franchouillard que ça", explique Jean-Yves Ferri à l'AFP. "Un Astérix remonte le moral. C'est ça ou les antidépresseurs", ajoute avec un sourire Didier Conrad.

Interrogé par l'AFP, Céleste Surugue, directeur général des éditions Albert-René et éditeur de cet album, estime qu'"Astérix touche à l'universel" d'où son succès sans équivalent pour une oeuvre française à l'étranger.

"Astérix c'est David contre Goliath et à la fin des années 1960, l'Allemagne, prise en étau entre deux impérialismes, se percevait peut-être comme le village d'Astérix", avance-t-il pour expliquer la passion des Allemands pour le petit guerrier gaulois.

"Une partie du succès d'Astérix à l'étranger tient aussi à ce qu'on se moque aussi beaucoup des voisins gaulois. On nous montre sous nos côtés franchouillards et c'est assez sympa pour les autres peuples européens de voir autre chose que l'arrogance +gauloise+", ajoute-t-il.

Depuis sa création, en 1959, 370 millions d'albums ont été vendus dans le monde. Les albums ont été traduits dans 111 langues. "Astérix est un monument", résume Isabelle Magnac, la patronne des éditions Albert-René.

Voir aussi: