DIVERTISSEMENT

Doc Mailloux s'exprime sur l'affaire Salvail

Il déplore les témoignages sous le couvert de l'anonymat.

18/10/2017 12:39 EDT | Actualisé 18/10/2017 12:55 EDT

Doc Mailloux était en studio ce matin à titre de collaborateur pour l'émission Que La Mauricie Se Lève sur les ondes de 106,9 FM Mauricie à Trois-Rivières. Il s'est exprimé à propos de l'affaire Salvail en conversation avec l'animatrice Catherine Gaudreault.

Le Doc Mailloux remettait en question l'article de La Presse, disant «qu'il n'y a qu'un côté à la médaille.» Gaudreault lui a rappelé que ce n'était pas exact, puisque les journalistes avaient demandé à Salvail de commenter, mais que celui-ci avait décliné l'offre. «Il doit être avec ses avocats en train de gérer la situation de crise», a expliqué Gaudreault.

«J'essaie de faire le pendant de votre attitude ce matin qui dit qu'il n'y a qu'un seul côté de la médaille», a dit Doc Mailloux.

Doc Mailloux a prévenu que cette histoire pourrait être un «pétard mouillé» et que les allégations pourraient se révéler fausses. «Avant de faire un procès à Éric Salvail et de le condamner, j'ose espérer qu'on va lui demander sa version», dit-il. Ce à quoi Gaudreault a répondu: «On n'a pas condamné Éric Salvail, on en parle!»

Doc Mailloux a aussi abordé le cas des témoins anonymes, qu'il trouve louches. «Embarque-toi jamais dans un procès avec des témoins anonymes, tu vas te faire bêcher, tu ne trouveras même pas ça drôle», a noté Doc Mailloux. Il a poursuivi en disant que les témoignages anonymes étaient très dangereux.

Dans un propos parfois confus, Doc Mailloux a comparé la situation de Salvail avec le procès de Jian Ghomeshi et celui de Marcel Aubut. Il a également comparé Salvail avec Aubut en disant que les deux hommes étaient «des Québécois pleins aux as», et qu'il pense qu'on les poursuivrait pour leur argent. Catherine Gaudreault a dû ramener Doc Mailloux à l'ordre plusieurs fois pendant le segment puisqu'il s'éloignait du sujet.

Doc Mailloux a même émis sa propre opinion concernant Salvail: «Je n'en ai rien à cirer d'Éric Salvail. Je l'ai rencontré une seule fois, on avait animé un gugusse ensemble à [Télévision] Quatre-Saisons. Il avait été correct avec moi», a-t-il avoué.

Correct ou pas correct, n'empêche que maintenant que la nouvelle est sortie, on n'a pas fini d'entendre parler d'Éric Salvail...