DIVERTISSEMENT

Reese Witherspoon révèle avoir été agressée sexuellement à 16 ans par un réalisateur

«Je me suis sentie moins seule cette semaine que durant toute ma carrière.»

17/10/2017 09:09 EDT | Actualisé 17/10/2017 10:55 EDT

Ça n'en finit plus. Poussée par l'affaire Weinstein, Reese Witherspoon s'exprime à son tour sur le harcèlement et les agressions sexuelles qu'elle a subis depuis le début de sa carrière. Comme de nombreuses célébrités féminines avant elle depuis les révélations sur les agissements du producteur américain, l'actrice brise le silence sur les coulisses d'Hollywood.

C'est à l'occasion d'un discours à l'événement Elle Women, ce lundi 16 octobre, à Los Angeles, que Reese Witherspoon a révélé avoir été elle aussi victime. «Cette semaine a été très dure pour les femmes à Hollywood, pour les femmes du monde entier, et beaucoup de situations et de secteurs sont obligés de se souvenir et de revivre d'horribles vérités», a-t-elle dit devant sa fille Ava dans des propos rapportés par le magazine People.

«J'ai moi-même vécu des choses qui me reviennent douloureusement en mémoire et je trouve très difficile de dormir, difficile de penser, difficile de communiquer tous ces sentiments que j'ai ressentis à propos de l'anxiété, de l'honnêteté, de la culpabilité de ne pas avoir parlé plus tôt, explique l'actrice oscarisée avant de révéler avoir été agressée lorsqu'elle était encore mineure.

«Je suis vraiment écœurée par le producteur qui m'a agressée quand j'avais 16 ans et je suis en colère contre les agents et les producteurs qui m'ont fait sentir que le silence est une condition sine qua non de mon embauche.»

«Je me suis sentie moins seule cette semaine que durant toute ma carrière.»

Lors de son discours, Reese Witherspoon a en fait avoué qu'elle avait été agressée plus d'une fois au cours de sa carrière. «Et j'aurais aimé pouvoir dire que c'était un incident isolé dans ma carrière, mais malheureusement non», avoue-t-elle. «J'ai vécu plusieurs expériences de harcèlement et d'agressions sexuelles et je n'en parle pas souvent. Mais après avoir entendu toutes ces histoires ces derniers jours et de femmes courageuses ce soir [lors de la conférence] au sujet de choses qu'on veut mettre sous le tapis et à ne pas aborder, ça me donne envie de parler et de parler haut et fort parce qu'en fait, je me suis sentie moins seule cette semaine que durant toute ma carrière.»

En janvier dernier, la star de la série Big Little Lies avait poussé un coup de gueule contre «le syndrome de la Schtroumpfette» à Hollywood. Dans un plaidoyer lâché en conférence de presse, Reese Witherspoon avait insisté sur sa volonté de «voir à l'écran les vraies expériences des femmes, y compris la violence conjugale, les agressions sexuelles, la maternité, les histoires d'amour, les infidélités ou les divorces», accusant l'industrie de ne pas donner des rôles plus importants aux femmes.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À voir également :