NOUVELLES

Les parents de jeunes enfants réclament aux municipalités de meilleurs services

Selon un sondage,  91% des répondants voudraient plus de services pour leurs tout-petits, dont des parcs, des activités sportives ou des événements organisés spécifiquement pour les plus jeunes.

17/10/2017 12:58 EDT | Actualisé 17/10/2017 13:02 EDT
Getty Images

Les parents de jeunes enfants souhaiteraient que les municipalités offrent de meilleurs services à leur marmaille, selon un sondage Léger commandé pour le compte de l'Observatoire des tout-petits, un projet de la Fondation Lucie et André Chagnon qui a pour mission de mettre les intérêts des enfants à l'avant-plan des débats au Québec.

Le coup de sonde mené auprès de 1000 parents d'enfants âgés de 0 à 5 ans à l'aube des élections municipales révèle que 91 pour cent des répondants voudraient plus de services pour leurs tout-petits, dont des parcs, des activités sportives ou des événements organisés spécifiquement pour les plus jeunes.

Les données du sondage indiquent que ce pourcentage grimpe à 94 pour cent auprès des résidants des municipalités de 100 000 habitants et plus — et auprès des femmes.

Parmi les facteurs qui les pousseraient à utiliser ces services, on retrouve notamment la gratuité ou le coût abordable (75 pour cent) et l'horaire adapté aux heures de travail de parents (52 pour cent).

Fait intéressant, toutefois, les parents reconnaissent que ce sont les gouvernements provincial et fédéral qui sont les mieux outillés pour répondre à la demande.

Plus d'un répondant sur deux juge que c'est le gouvernement provincial qui est le meilleur pour «améliorer le bien-être et le développement (des) enfants», alors que le quart des parents estime que c'est le gouvernement fédéral.

Seulement 15 pour cent d'entre eux ont répondu que leur municipalité était mieux outillée pour satisfaire à leurs besoins.