DIVERTISSEMENT

Le Elle français réplique à la couverture des Inrocks «Au nom de Marie»

En hommage à l'actrice Marie Trintignant, assassinée par le chanteur Bertrand Cantat

17/10/2017 16:07 EDT | Actualisé 17/10/2017 16:22 EDT
Associated Press

Lundi soir, le magazine Elle France a répliqué à la une du magazine Les Inrockuptibles mettant en vedette le chanteur Bertrand Cantat en consacrant l'éditorial de son numéro de la semaine à Marie Trintignant, assassinée en août 2003 par Cantat.

La Une des Inrockuptibles a été vivement critiquée pour son manque de délicatesse et le magazine a dû présenter ses excuses.

L'éditorial du Elle, intitulé «Au nom de Marie», rappelle le décès de Marie Trintignant à la suite des coups de Cantat. «Aujourd'hui, elle est un symbole. Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes» écrit Dorothée Werner dans le Elle. Werner continue en parlant des femmes victimes de violence et d'abus. L'édito aborde d'autres reportages à l'intérieur du magazine dont un sur les actrices qui en ont long à dire sur Harvey Weinstein.

«Marie Trintignant, on ne t'oublie pas. Il faudra davantage que la médiatisation obscène de Bertrand Cantat («LesInrockuptibles» du 11 octobre) pour éteindre ta flamme. «Une lumière ici requiert une ombre là-bas», écrit Virginia Wolf. Tu es à la fois cette ombre et cette lumière, cette douleur et cet espoir qu'un jour enfin cesse cette violence tout simplement inouïe» écrit Dorothée Werner.

Cet éditorial du Elle a fait couler beaucoup d'encre depuis lundi soir. La secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa s'est insurgée contre le choix éditorial des Inrockuptibles. Elle a envoyé un tweet incendiaire à propos de la une.

Schiappa n'était pas la seule à trouver cette couverture déplacée. Plusieurs ont aussi trouvé la réponse du Elle puissante. En effet, les internautes se sont prononcés sur Twitter.