NOUVELLES

La Cour constitutionnelle espagnole invalide le référendum catalan

Un obstacle de plus pour la Catalogne!

17/10/2017 09:49 EDT | Actualisé 17/10/2017 11:07 EDT

Le plus haut tribunal d'Espagne a tranché mardi que le référendum sur l'indépendance de la Catalogne était illégal, puisque la loi qui en a permis l'organisation était inconstitutionnelle.

Le parlement régional de la Catalogne avait adopté au début du mois de septembre cette "loi éférendaire sur l'autodétermination". Un référendum sur l'indépendance de la région a ensuite été organisé le 1er octobre. Le "oui" l'aurait emporté, et les dirigeants catalans affirment que cela leur donne le mandat de se séparer du reste de l'Espagne.

La Cour constitutionnelle d'Espagne avait précédemment temporairement suspendu la loi pendant qu'elle étudiait les objections du gouvernement.

Dans la décision dévoilée mardi, le tribunal explique que la loi va à l'encontre de la souveraineté nationale et de "l'unité indissoluble de la nation espagnole".

Le tribunal a ajouté que la session parlementaire pendant laquelle la loi a été adoptée était elle aussi illégale.

Un porte-parole du gouvernement catalan a dit ne pas être surpris par cette décision. Jordi Turull a accusé Madrid d'utiliser le pouvoir judiciaire pour interférer avec le pouvoir législatif.

Le gouvernement espagnol a menacé de sabrer dans l'autonomie de la Catalogne si le président régional, Carles Puigdemont, ne renverse pas d'ici à jeudi les mesures prises par la région pour accéder à l'indépendance. M. Turull a prévenu que la Catalogne n'a aucune intention "d'abandonner" et il a lancé un nouvel appel au dialogue.

L'Espagne refuse toutefois toute discussion tant que la question de l'indépendance catalane est sur la table. Elle peut compter sur l'appui de la communauté internationale, qui estime que la Catalogne doit respecter les lois du pays.