DIVERTISSEMENT

Michel Tremblay: «Donald Trump me fait peur»

«Il est franchement terrorisant et il n'y a rien de plus dangereux que l'ignorance au pouvoir.»

16/10/2017 11:37 EDT | Actualisé 16/10/2017 11:39 EDT
Facebook

Depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, Michel Tremblay ne reconnaît plus son Amérique, une terre qu'il estime de plus en plus intolérante. Même la localité de Key West, où l'écrivain québécois possède une résidence secondaire, n'est pas épargnée par des actes homophobes.

Il y a des indices qui ne trompent pas. Ces deux dernières années, Michel Tremblay a remarqué plusieurs changements préoccupants aux États-Unis, notamment à Key West, dernière île d'un archipel paradisiaque située à l'extrême sud de la Floride.

«C'est arrivé deux fois en quelques mois, a raconté le dramaturge en entrevue pour Le HuffPost Québec. Un groupe de gens en moto s'est mis à poursuivre violemment des gays pour leur crier «You are in Trump country now» (Vous êtes dans le pays de Trump maintenant). À Key West, on n'avait jamais vu cela. Alors, on commence à paniquer.»

«Gay bashing»

Jugée ouverte, Key West possède une longue tradition de tolérance envers les minorités sexuelles. «C'est une île très libérale, confirme Michel Tremblay. C'est dans l'État de la Floride, mais l'endroit n'a rien à voir avec la Floride que l'on connaît. C'est un coin habité par des artistes de tous les horizons.»

Selon l'auteur des Chroniques du Plateau Mont-Royal, le grand responsable derrière les «gay bashing» n'est nul autre que le président Donald Trump. «Avec son élection, la parole raciste et homophobe s'est libérée. Cela fait 22 ans que je possède une maison à Key West. C'est mon lieu de travail depuis 26 ans. J'y ai écrit 16 romans et 5 pièces de théâtre. Je ne me vois vraiment pas abandonner ma vie à Key West.»

Pourtant, Michel Tremblay, âgé de 75 ans, appréhende son avenir aux États-Unis. «Partout au pays, il se produit des choses très inquiétantes pour les minorités. Je ne sais pas ce que je vais faire si la situation empire. Donald Trump me fait peur. Il est franchement terrorisant et il n'y a rien de plus dangereux que l'ignorance au pouvoir», a-t-il conclu.

À voir également :