BIEN-ÊTRE

Les femmes qui colorent souvent leurs cheveux présentent un risque accru de cancer du sein

Pour éviter ce risque, il est recommandé d'appliquer une coloration de 2 à 5 fois par an.

16/10/2017 16:24 EDT | Actualisé 17/10/2017 10:24 EDT

Selon une nouvelle étude réalisée par le chirurgien londonien Kefah Mokbel, les femmes qui se teignent souvent les cheveux augmentent leur risque de développer un cancer du sein d'environ 14% , rapporte The Independent.

En fait, Mokbel dit que les femmes devraient teindre leurs cheveux pas plus de deux à cinq fois par an, ce qui pourrait être un problème pour les femmes qui préfèrent teindre leurs cheveux gris, ou celles qui sont habituées à teindre leurs cheveux régulièrement, toutes les trois semaines.

Getty Images/iStockphoto

Et ce n'est pas le seul changement suggéré par Mokbel. Selon lui, nous devrions utiliser des produits plus naturels sur nos cheveux, y compris le henné, la betterave ou le cynorhodon.

«Ce que je trouve inquiétant est le fait que l'industrie recommande aux femmes de se teindre les cheveux toutes les quatre à six semaines», a déclaré Mokbel.

«Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer nos résultats, ces résultats suggèrent que l'exposition aux colorants capillaires peut contribuer au risque de cancer du sein.»

Mokbel a également ajouté que le lien entre l'utilisation fréquente des colorants capillaires et le cancer du sein n'est qu'une corrélation. «L'association positive entre l'utilisation de teintures capillaires et le risque de cancer du sein ne constitue pas une preuve d'une relation de cause à effet», écrit-il sur sa page facebook.

Getty Images/EyeEm

Il a également utilisé Twitter pour expliquer davantage ses constatations, notant que les femmes de plus de 40 ans devraient subir des examens de dépistage du cancer du sein et que les colorants capillaires qui contiennent des ingrédients naturels sont sans danger.

Cette recherche confirme une étude de 2017 publiée dans la revue Carcinogenesis, qui a trouvé un lien entre les colorants capillaires, les défrisants et le cancer du sein.

Selon des chercheurs de l'Université Rutgers dans le New Jersey, les agents cancérigènes dans les produits capillaires peuvent contribuer à l'augmentation du risque.

«Nous avons constaté que l'utilisation de teintures pour les cheveux plus foncés est lié à une augmentation de 51% du risque global de développer un cancer du sein chez les femmes afro-américaines et un risque accru de 69 % de cancer du sein positif aux récepteurs des œstrogènes chez les Afro-Américains» l'étude sur la santé du cercle des femmes. «Nous avons également constaté que l'utilisation de défrisants était associée à un risque accru de 74% chez les Caucasiens, avec quelques différences dans le risque de cancer du sein observé par le statut des récepteurs d'œstrogènes.»

Getty Images/iStockphoto

Une autre étude publiée plus tôt cette année a également relevé que les colorants capillaires augmentaient le risque de cancer du sein, notant que les chercheurs ont observé une augmentation de 23 % du risque chez les femmes qui se teignaient les cheveux.

Cependant, selon l'Institut National du Cancer, certaines études ont montré un lien entre l'utilisation des colorants capillaires et le risque accru de certains cancers, mais d'autres études n'ont pas démontré ces liens.

«Les études sur le cancer du sein et de la vessie ont également produit des résultats contradictoires», notent-ils. Le groupe de travail du CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) a conclu que l'utilisation personnelle des colorants capillaires est " non classable quant à sa cancérogénicité pour l'être humain.»

Parce qu'il n'y a toujours pas de lien fort trouvé entre l'utilisation de colorant capillaire et le risque de cancer accru, la Société américaine du cancer note que plus d'études doivent être conduites et qu'il n'y a aucun conseil médical spécifique pour les personnes qui teignent leurs cheveux autres que de s'en tenir à une alimentation saine, être physiquement actifs, de cesser de fumer et de procéder à des examens ordinaires.

Getty Images/Collection Mix: Subjects RF

Ils notent également que certaines personnes pourraient vouloir éviter les teintures capillaires si elles provoquent des réactions allergiques et que certains médecins recommandent aux femmes d'éviter de se teindre les cheveux quand elles sont enceintes.

Si vous êtes préoccupé(e)s par la sécurité des colorants capillaires, la U.S. Food and Drug Administration recommande de lire attentivement les instructions apparaissant sur les emballages et de vérifier les réactions allergiques avant de l'utiliser sur vos cheveux, de porter des gants lors de l'utilisation du produit, de ne pas laisser le colorant sur la tête plus longtemps que le temps recommandé, également de rincer vos cheveux soigneusement avec de l'eau après que vous avez terminé.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.