POLITIQUE

Geneviève Guilbault veut plus de garderies aux horaires atypiques

La CAQ mise sur la «jeune maman» pour courtiser les familles.

16/10/2017 13:53 EDT | Actualisé 16/10/2017 18:16 EDT

QUÉBEC – Geneviève Guilbault est devenue la porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ) en matière de famille, un « dossier central » pour la deuxième opposition en prévision des prochaines élections.

La nouvelle députée de Louis-Hébert, qui a été assermentée lundi après-midi, plongera rapidement au cœur de l'action cette semaine avec la reprise des travaux parlementaires. Elle fera face au nouveau ministre de la Famille, Luc Fortin, lors de la période de questions.

La Presse canadienne/Jacques Boissinot
François Legault et Geneviève Guilbault

Mme Guilbault, qui attend son premier enfant en décembre, veut mettre de l'avant l'importance de la conciliation travail-famille. Pour ce faire, la future maman de 34 ans compte se pencher sur le développement des garderies ouvertes les soirs et la fin de semaine.

« On sait que c'est un problème qui est très répandu au Québec, a-t-elle dit en point de presse. Beaucoup de gens ont des horaires atypiques : soirs, fins de semaine, même, à une certaine période, l'été. Alors, on veut essayer d'obtenir des actions du gouvernement dans ce sens-là. »

Elle compte également poursuivre le travail de sa collègue, la députée de Mirabel Sylvie D'Amours, pour prolonger le congé parental pour les parents qui adoptent un enfant.

Mme Guilbault s'est fait connaître comme directrice des communications du Bureau du coroner avant de se présenter pour la CAQ. Elle a notamment été porte-parole pour l'organisme lors des tragédies de Lac-Mégantic, de l'Isle-Verte et après l'attentat à la mosquée de Québec.

D'abord présentée comme candidate dans Charlesbourg aux prochaines élections générales, elle a été dépêchée dans Louis-Hébert après le retrait du candidat Normand Sauvageau, qui avait été accusé de harcèlement en milieu de travail.

Incarner le « renouveau politique »

S'il reconnaît que sa recrue est arrivée dans des circonstances « pas faciles », le chef de la CAQ, François Legault, a vanté le fait qu'elle représente un « changement positif » au sein de la classe politique. Il dit déjà qu'elle jouera un « rôle important pour la CAQ en vue des prochaines élections ».

La principale intéressée a véhiculé environ le même message, en disant qu'elle souhaitait incarner le « changement, la modernité, le renouveau politique » - au point tel où elle a suggéré qu'elle aurait eu une influence sur le remaniement ministériel du gouvernement Couillard.

« On peut penser qu'il y a un parallèle entre le résultat de l'élection dans Louis-Hébert et le fait qu'il a voulu notamment mettre des nouveaux visages de l'avant dans son conseil des ministres, plus de femmes, plus de jeunes. Alors, je pense que oui, c'est une possibilité », a-t-elle admis.

Avec l'arrivée de Mme Guilbault comme porte-parole à la famille, Mme D'Amours reprend les dossiers d'agriculture, en plus de garder ceux du tourisme. Le whip de la CAQ, Donald Martel, poursuit son rôle comme critique de la stratégie maritime.

VOIR AUSSI: