NOUVELLES

Carles Puidgemont refuse de préciser s'il a déclaré ou non l'indépendance de la Catalogne

Il a plutôt transmis une lettre de quatre pages dans laquelle il demande deux mois de négociations et de médiation.

16/10/2017 08:47 EDT | Actualisé 16/10/2017 13:31 EDT

L'échéancier de lundi matin est passé sans que Carles Puigdemont ait précisé s'il a déclaré ou non l'indépendance de la Catalogne face à l'Espagne.

Madrid prévient le président catalan qu'il a jusqu'à jeudi pour annuler toutes les mesures prises en vue de la sécession.

M. Puigdemont et le président espagnol Mariano Rajoy se sont échangés des lettres, sans pour autant faire de progrès afin de régler l'une des pires crises politiques à secouer le pays depuis le rétablissement de la démocratie il y a 40 ans.

Répondant au gouvernement central espagnol qui lui demandait d'indiquer clairement s'il a déclaré l'indépendance, M. Puigdemont a plutôt transmis une lettre de quatre pages dans laquelle il demande deux mois de négociations et de médiation. Il affirme que son offre de dialogue est "sincère et honnête".

La réponse M. Rajoy est venue moins de deux heures plus tard. Le premier ministre conservateur déplore que le leader catalan ait refusé de clarifier sa position, puis prévient qu'il a jusqu'à jeudi pour rentrer dans le rang. Faute de quoi, l'Espagne pourrait invoquer l'article 155 de la Constitution, ce qui permettrait au gouvernement central de reprendre certains des pouvoirs octroyés à la Catalogne.

La Catalogne, une région du nord-est de l'Espagne, compte quelque 7,5 millions d'habitants et génère un cinquième du produit intérieur brut du pays. Les sondages démontrent qu'environ la moitié de la population n'a aucun désir de se séparer de l'Espagne.

Madrid a fréquemment répété qu'elle n'est pas disposée à discuter avec Barcelone si la question de l'indépendance de la Catalogne est sur la table.

VOIR AUSSI:

Crise en Catalogne: les Espagnols manifestent (7 octobre 2017)