NOUVELLES

Des proches de Clément Ouimet doivent se rendre sur le Mont-Royal dimanche

Une cérémonie devrait avoir lieu au Chalet du Mont-Royal, en fin d'après-midi.

15/10/2017 09:30 EDT | Actualisé 15/10/2017 14:32 EDT
bakerjarvis via Getty Images

Les proches de Clément Ouimet, ce cycliste âgé de 18 ans mort le 4 octobre à la suite d'une collision avec un véhicule survenue sur la voie Camillien-Houde, à Montréal, se réunissent non loin du lieu du drame dimanche.

Pour rendre hommage au disparu, ils ont décidé de rencontrer la population et plus particulièrement les amateurs de vélo qui empruntent régulièrement cette artère.

Les membres de la famille et les amis intimes du jeune homme ont prévu de recevoir les condoléances au chalet du Mont-Royal jusqu'à 15 h 30.

Par la suite, un hommage doit être rendu au défunt à ce même endroit à compter de 16 h.

Dans son avis de décès publié en ligne, Clément Ouimet est décrit comme "un jeune homme passionné et déterminé" ainsi que comme un "[g]rand sportif" se démarquant par "sa persévérance".

D'ailleurs, sur la photographie accompagnant sa nécrologie, il est possible de le voir enfourchant son vélo en affichant un sourire rayonnant.

Le jeune sportif a été percuté par un véhicule qui a effectué un virage illégal.

Selon la présidente-directrice générale de Vélo Québec, Suzanne Lareau, cette collision n'est rien de moins qu'"un drame épouvantable".

Alors qu'elle était interviewée par La Presse canadienne dimanche, Mme Lareau a salué la vitesse de réaction des autorités dans la foulée de la mort de Clément Ouimet tout en énumérant quelques-unes des mesures qu'elles se sont empressées de mettre en place.

"Elles ont bougé rapidement pour voir ce qui se passait [sur la voie Camillien-Houde]. Une caméra a été installée pour observer les mouvements sur place. Ça leur a permis de se rendre compte que des demi-tours y étaient effectués abondamment. Il y a désormais de la signalisation pour indiquer que c'est interdit. [De plus], elles ont rallongé un muret qui était dans la courbe où s'est produit l'impact et il y a aussi un afficheur de vitesse", a-t-elle mentionné.

Suzanne Lareau a ajouté que ces diverses mesures lui apparaissent "suffisantes de prime abord".

Cependant, la grande patronne de Vélo Québec souhaiterait assister éventuellement "à la fin du transit automobile" sur la voie Camillien-Houde qui est devenue, à son avis, un raccourci pour de trop nombreux conducteurs au cœur de Montréal.

"Beaucoup d'automobilistes l'utilisent non pas pour aller à la montagne, mais tout simplement pour se déplacer d'un bout à l'autre de la ville compte tenu du fait que les artères environnantes sont engorgées", a-t-elle déploré.

D'après elle, cette habitude adoptée par bien des usagers de la route compromet grandement la sécurité des cyclistes et il est donc grand temps d'agir pour mettre fin à cette pratique.

Mme Lareau entend s'efforcer de défendre cette position auprès des autorités concernées dans un horizon rapproché.

Elle en fait une affaire personnelle, car elle connaissait bien les parents de Clément Ouimet qui ont déjà travaillé au sein de son organisation.

D'ailleurs, Suzanne Lareau a tenu à envoyer un message très clair à Catherine Bergeron et à Alexandre Ouimet au moment où elle s'apprêtait à aller les rejoindre au chalet du Mont-Royal.

"Je vais utiliser [...] toute mon énergie pour vous aider à traverser cette épreuve-là", a-t-elle lancé, visiblement émue.