BIEN-ÊTRE

Ce tableau permet de distinguer très simplement séduction et harcèlement

«La différence entre drague et harcèlement, c'est tout simplement le consentement.»

15/10/2017 13:59 EDT | Actualisé 15/10/2017 13:59 EDT

Le hashtag "#BalanceTonPorc" sur Twitter met en lumière le harcèlement sexuel quotidien subi par les femmes dans tous les milieux professionnels. Il répond au scandale provoqué par l'affaire Harvey Weinstein, dans laquelle le producteur est accusé d'avoir violé, agressé ou harcelé sexuellement plusieurs dizaines d'actrices.

La différence entre séduction et harcèlement reste visiblement floue pour certains hommes. Au moment de l'affaire Denis Baupin (classée sans suite pour prescription), le site "Paye ta shnek", qui recueille des centaines de témoignages "de harcèlement sexiste dans l'espace public", avait décidé de diffuser un tableau aussi simple que nécessaire. Il rappelle ce qui relève de la séduction, du harcèlement, ou de l'agression.

Par exemple "user de sa position pour obtenir des faveurs" relève du harcèlement.

FACEBOOK / PAYE TA SHNEK

"La différence entre drague et harcèlement, c'est tout simplement le consentement. Et pour s'assurer du consentement d'une personne, il suffit de lui poser la question, et de respecter sa réponse si elle est négative. La drague, c'est un jeu qui se pratique à deux. Le harcèlement, lui, s'impose d'une personne sur une autre", détaille "Paye ta shnek" sur Facebook.

Dans un article publié par L'Express, Anaïs Bourdet, fondatrice du site internet, et Manon Bodin, des "Féministes par inadvertance" précisent:

"Trois critères caractérisent principalement le harcèlement. D'abord, la teneur des propos: interpeller une femme, même une seule fois, avec des propos sexistes, humiliants, insultants, menaçants ou à caractère sexuel constitue déjà une forme de harcèlement. Ensuite, aborder une femme sans tenir compte de ses réactions: si elle refuse le dialogue, qu'elle n'y consent pas, insister relève du harcèlement. Enfin, suivre une personne ou lui imposer sa présence, voire un rapprochement: en l'absence de réponse ou face à un refus, c'est que la personne ne souhaite pas échanger. Point. Cette attitude est forcément ressentie comme menaçante".

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

9 photos troublantes qui capturent la violence des agressions sexuelles