POLITIQUE

Élections municipales: les femmes plus nombreuses, lentement mais sûrement

La proportion de candidatures féminines est passée de 28,8% en 2013 à 31,3% en 2017.

14/10/2017 14:36 EDT | Actualisé 14/10/2017 14:36 EDT
Mario Beauregard/PC
La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante

La proportion de candidatures féminines aux élections municipales a progressé lentement, mais sûrement cette année, par rapport au dernier scrutin, passant de 28,8 pour cent en 2013 à 31,3 pour cent en 2017.

Plus de 4000 femmes briguent un poste de préfet, de maire, ou de conseiller au niveau municipal pour les élections du 5 novembre, selon les chiffres préliminaires dévoilés récemment par le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT).

En 2013, les femmes candidates étaient plus de 3800.

C'est en regardant les élections précédant 2013 que l'on remarque une plus grande progression des candidatures féminines. En 2005, elles formaient à peine 25 pour cent des candidatures, et leur nombre a augmenté à un peu plus de 26 pour cent quatre ans plus tard.

D'ailleurs, les politiciennes représentent une proportion importante des élus les plus jeunes. Dans la catégorie des 18 à 34 ans, 39,7 pour cent des candidats sont des femmes. Chez les 34 à 44 ans, ce chiffre grimpe à 40,9 pour cent.

Leur pourcentage décline ensuite graduellement à partir de 45 ans. Dans les candidats âgés de 65 ans et plus, elles représentent moins de 20 pour cent des candidatures.

Une tendance similaire avait été observée en 2013.

Les jeunes moins nombreux

S'il y a une augmentation constante des femmes à travers le temps, les candidatures jeunes, elles, sont en légère baisse.

Le pourcentage de candidatures des 18 à 34 ans est passé de 9 pour cent en 2013 à 8,7 pour cent cette année. On ne dénombre que 1125 jeunes de 18 à 34 ans sur le total de 12 965 candidats.

Ce sont les 55 à 64 ans qui représentent la plus grande proportion des candidats, avec un pourcentage de 31,2 pour cent. Les groupes de 45 à 54 ans et de 65 ans et plus représentent chacun un peu plus de 21 pour cent des candidatures.

L'âge moyen, qui était de 53 ans en 2013, a augmenté à 54 ans cette année.