POLITIQUE

Le ministre de l'Immigration dénonce le questionnaire de la GRC sur les musulmans

Le questionnaire a été utilisé à la frontière québécoise de Saint-Bernard-de-Lacolle où des centaines de demandeurs d'asile sont entrés de façon irrégulière au cours de l'été.

13/10/2017 19:13 EDT | Actualisé 13/10/2017 19:13 EDT
Muhammad Hamed / Reuters

Le ministre fédéral de l'Immigration, Ahmed Hussen, qualifie d'inacceptable le questionnaire de la GRC qui cible les demandeurs d'asile de confession musulmane.

Selon Ahmed Hussen, le document, qui ne serait plus utilisé par les agents, est incompatible avec les valeurs canadiennes d'égalité pour tous.

Le questionnaire a été utilisé à la frontière québécoise de Saint-Bernard-de-Lacolle où des centaines de demandeurs d'asile sont entrés de façon irrégulière au cours de l'été.

Le questionnaire demandait notamment de révéler des opinions sur la liberté de culte, les groupes terroristes islamistes et le voile porté par certaines femmes musulmanes. Il demandait de spécifier la fréquence à laquelle les gens pratiquaient leur religion.

Scott Bardsley, porte-parole du ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, a déclaré jeudi que le ministère était préoccupé par certaines questions jugées inappropriées et non conformes aux politiques du gouvernement. Le questionnaire n'aurait été utilisé qu'à cet endroit.

Interrogée à propos du document, une porte-parole de la GRC a fait savoir qu'il avait été révisé et qu'elle n'offrirait aucun autre commentaire sur le sujet.