NOUVELLES

Des demandes peu réalisables de la part des États-Unis

Toutes les voitures vendues sans droits de douane devraient comprendre 85 pour cent de contenu nord-américain, 50 pour cent de contenu américain et une liste détaillée de pièces qui n'existaient pas en 1994 quand l'ALÉNA a été ratifié.

13/10/2017 15:31 EDT | Actualisé 13/10/2017 16:23 EDT
PA Wire/PA Images
New Range Rovers and Land Rovers on the Jaguar Land Rover site in Halewood, Knowsley, Merseyside, as the new car market has declined for a fourth consecutive month, industry figures show.

Les États-Unis déposeront trois demandes concernant le secteur de l'automobile dans le cadre des négociations portant sur la refonte de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Des sources au sein de l'industrie automobile disent avoir pris connaissance des demandes que les représentants américains pourraient présenter au Canada et au Mexique dès vendredi.

Elles contiennent trois idées qui, selon les constructeurs automobiles, pourraient grandement compliquer la production de voitures: toutes les voitures vendues sans droits de douane devraient comprendre 85 pour cent de contenu nord-américain, 50 pour cent de contenu américain et une liste détaillée de pièces qui n'existaient pas en 1994 quand l'ALÉNA a été ratifié.

Un représentant de l'industrie a prévenu que ces demandes sont si comiquement peu pratiques, et potentiellement dommageables pour les constructeurs du continent, qu'il est difficile de croire que les États-Unis sont sérieux.

Il a prédit que la majorité des constructeurs envisageraient de simplement augmenter leur production en Asie pour ensuite acquitter les droits nécessaires.