DIVERTISSEMENT

L'acteur James Van Der Beek de «Dawson» révèle avoir été agressé sexuellement par «des hommes puissants»

Un autre qui brise le silence.

12/10/2017 07:56 EDT | Actualisé 12/10/2017 09:00 EDT

C'est un témoignage qui allonge la liste des victimes d'agressions sexuelles à Hollywood. L'acteur James Van Der Beek, célèbre pour son rôle joué dans la série "Dawson", révèle avoir lui aussi subi des attouchements.

Ce jeudi 12 octobre, l'acteur américain a brisé le silence à son tour après les accusations contre le producteur américain Harvey Weinstein lancées par de nombreuses célébrités comme Asia Argento, Cara Delevingne, Emma De Caunes, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie ou Léa Seydoux.

Sur Twitter, James Van Der Beek a confié avoir été touché et avoir été l'objet de conversations inappropriées quand il était plus jeune. "Ce dont Weinstein est accusé est de l'ordre du crime, a-t-il écrit sur son compte. C'est inacceptable, dans n'importe quel métier. J'applaudis ceux qui prennent la parole".

"Des hommes plus vieux et puissants m'ont tripoté les fesses et m'ont coincé contre le mur pour me faire des allusions sexuelles inappropriées quand j'était plus jeune", a-t-il confié.

"Je comprends ce que c'est d'avoir honte, de se sentir impuissant et incapable de tirer la sonnette d'alarme, a-t-il continué. Il y a une logique du pouvoir qui semble impossible à surmonter".

Les hommes prennent la parole

Harvey Weinstein n'est pas le seul a avoir été rattrapé par les scandales sexuels à Hollywood. Ben Affleck a dû s'excuser 13 ans après avoir agrippé les seins de l'actrice Hilarie Burton. Il avait été accusé de mentir par Rose McGowan après avoir affirmé qu'il n'était pas au courant des agissements du producteur.

Avant James Van Der Beek, un autre acteur avait ouvert la voie pour encourager les victimes à parler. La veille, Terry Crews, la star de la série "Brooklyn Nine-Nine" a raconté sur Twitter l'agression sexuelle dont il a été victime.

Sans donner de nom, il a affirmé souffrir de symptômes post-traumatiques après avoir été abusé en 2016 par un "ponte de l'industrie hollywoodienne".

Voir aussi: