POLITIQUE

Un an avant les élections: Couillard procède à un remaniement majeur de son conseil des ministres

Six nouveaux ministres font leur entrée au Conseil des ministres.

11/10/2017 10:57 EDT | Actualisé 11/10/2017 15:33 EDT
FRANCIS VACHON/PC

Le premier ministre Philippe Couillard a procédé mercredi matin à un remaniement majeur de son conseil des ministres, le premier de cette ampleur depuis l'élection des libéraux en avril 2014.

Depuis 2014, M. Couillard cherche à projeter l'image d'un gouvernement près de ses sous, soucieux d'exercer une gestion serrée des finances publiques, ce qui ne l'a pas empêché de faire passer le nombre de ministres de 25 à 30 mercredi.

La longue marche vers l'égalité hommes-femmes piétine: la proportion de femmes au cabinet, quoique substantielle, demeure inchangée à 42 pour cent, avec 13 femmes au total sur 31 membres, incluant le premier ministre.

Volonté de «renouveau»

Avec ce grand jeu de chaises musicales, M. Couillard cherchait aussi à donner une image de "renouveau" à son gouvernement, à un an du prochain rendez-vous électoral. Le cabinet compte en fait cinq nouvelles figures (André Fortin, Isabelle Melançon, Stéphane Billette, Véronyque Tremblay et Marie Montpetit), qui feront baisser la moyenne d'âge du groupe, mais il affiche aussi neuf ministres qui étaient déjà aux commandes de l'État dans le gouvernement Charest.

La surprise majeure de ce remaniement: une recrue de 35 ans, André Fortin, député de Pontiac, devient ministre des Transports, un des plus gros ministères du gouvernement et certainement un des plus difficiles à gérer.

Autre surprise, l'ex-ministre Robert Poëti, chassé du cabinet en janvier 2016, revient dans de nouvelles fonctions de ministre de l'Intégrité des marchés publics.

"Il faut que la population se reconnaisse dans les hommes et les femmes qui portent ses projets", a indiqué le premier ministre en justifiant ses choix.

Dominique Anglade demeure ministre de l'Économie, titre auquel elle ajoutera celui, symbolique, de vice-première ministre, en remplacement de Lise Thériault.

Cette dernière subit une rétrogradation, responsable désormais de la Protection des consommateurs et de l'Habitation, un nouveau ministère. Elle avait la Condition féminine et les Petites et Moyennes Entreprises.

Parmi les recrues, Stéphane Billette, 46 ans, prend du galon, passant de whip à ministre des Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Plusieurs ministres changent de portefeuille, mais le cœur de l'activité gouvernementale demeure entre les mains de Carlos Leitao aux Finances, Gaétan Barrette à la Santé et Sébastien Proulx à l'Éducation. Jean-Marc Fournier demeure leader du gouvernement, responsable des Relations canadiennes.

Stéphanie Vallée reste à la Justice. Martin Coiteux continuera à cumuler les Affaires municipales et la Sécurité publique, le projet de fusionner ces deux ministères étant mis sur la glace.

Pierre Moreau passe du Conseil du trésor aux Ressources naturelles et Pierre Arcand des Ressources naturelles au Conseil du Trésor.

À l'Immigration, la controverse persistante autour de la consultation sur la discrimination systémique et le racisme a eu raison de Kathleen Weil, remplacée par David Heurtel.

Mme Weil prend le relais de Rita de Santis à l'Accès à l'information et à la Réforme des institutions démocratiques. En prime, elle hérite du nouveau Secrétariat aux anglophones.

Après plusieurs maladresses, Mme de Santis est exclue du conseil des ministres et redevient simple députée.

Laurent Lessard est exaucé: il perd les Transports, mais conserve l'Agriculture.

Plusieurs autres ministres conservent les mêmes fonctions qu'auparavant: Geoffrey Kelley (Autochtones), Jean D'Amour (Stratégie maritime), Dominique Vien (Travail), Francine Charbonneau (Aînés), Lucie Charlebois (déléguée à la Santé publique et responsable du dossier chaud du cannabis), Christine St-Pierre (Relations internationales), Julie Boulet (Tourisme) et Luc Blanchette (délégué aux Forêts).

Hélène David demeure responsable de l'Enseignement supérieur et devra aussi assumer désormais les dossiers de Condition féminine.

Celle qu'on attendait à la Culture _ c'était l'ancienne directrice de cabinet à la Culture _, Isabelle Melançon, 43 ans, accède au conseil des ministres en devenant plutôt responsable du Développement durable et de l'Environnement, tandis que Marie Montpetit, 38 ans, sera la nouvelle ministre de la Culture.

Luc Fortin passe de la Culture à la Famille, délestant Sébastien Proulx de la gestion des services de garde.

Dans son allocution, le premier ministre a insisté sur l'importance de permettre aux parents de mieux concilier leurs obligations professionnelles et leurs responsabilités familiales.

"Parce que le quotidien des familles québécoises est semé d'embûches, a-t-il dit.

"Comment concilier la présence essentielle auprès de nos enfants et les horaires liés au travail? Comment faciliter l'organisation de la vie familiale? Comment l'État peut-il ajouter de la souplesse pour faciliter la vie des parents?", s'est-il interrogé, en promettant de fournir des "réponses concrètes" à ces questions.

Le premier ministre a énuméré les cinq priorités de la fin de son mandat: réduire le fardeau fiscal (on devrait en avoir un aperçu lors de la mise à jour économique dans quelques semaines), accroître la qualité de vie des gens, miser sur l'innovation, le développement des régions et la jeunesse.

Pour regagner le cœur de la région de Québec, le premier ministre mise sur Sébastien Proulx, qui prend le relais de François Blais comme responsable de la capitale. Ce dernier demeure cependant ministre de l'Emploi et de la Solidarité. Et la région de Québec compte une ministre de plus, avec une des nouvelles figures du remaniement, Véronyque Tremblay, 43 ans, déléguée aux Transports.

Voici tous les membres du cabinet ministériel de Philippe Couillard:

- Dominique Anglade

Vice-première ministre

Ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation

Ministre responsable de la Stratégie numérique

- Jean-Marc Fournier

Ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

Leader parlementaire

- Carlos Leitão

Ministre des Finances

- Stéphanie Vallée

Ministre de la Justice

Ministre responsable de la région de l'Outaouais

- Pierre Moreau

Ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord

Ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

- Lise Thériault

Ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation

Ministre responsable de la région de Lanaudière

- Stéphane Billette

Ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional

- André Fortin

Ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports

- Pierre Arcand

Ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes

Président du Conseil du trésor

Ministre responsable de la Côte-Nord

- Marie Montpetit

Ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française

- Gaétan Barrette

Ministre de la Santé et des Services sociaux

- Luc Fortin

Ministre de la Famille

Ministre responsable de la région de l'Estrie

- Sébastien Proulx

Ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport

Ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

- Hélène David

Ministre responsable de l'Enseignement supérieur

Ministre responsable de la Condition féminine

- David Heurtel

Ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion

- Martin Coiteux

Ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire

Ministre de la Sécurité publique

Ministre responsable de la région de Montréal

- Isabelle Melançon

Ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

- François Blais

Ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale

- Julie Boulet

Ministre du Tourisme

Ministre responsable de la région de la Mauricie

- Laurent Lessard

Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

- Kathleen Weil

Ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques

Ministre responsable des Relations avec les Québécois de langue anglaise

- Christine St-Pierre

Ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Ministre responsable de la région des Laurentides

- Robert Poëti

Ministre délégué à l'intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles

- Geoffrey Kelley

Ministre responsable des Affaires autochtones

- Dominique Vien

Ministre responsable du Travail

Ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches

Leader parlementaire adjointe

- Luc Blanchette

Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

- Véronyque Tremblay

Ministre déléguée aux Transports

- Francine Charbonneau

Ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation

Ministre responsable de la région de Laval

- Lucie Charlebois

Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Ministre responsable de la région de la Montérégie

- Jean D'Amour

Ministre délégué aux Affaires maritimes

Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

- Nicole Ménard

Whip en chef du gouvernement

- Filomena Rotiroti

Présidente du caucus du parti du gouvernement

Les nouveaux visages du conseil des ministres

LIRE AUSSI:
»
Remaniement ministériel à Québec : qui arrive, qui repart et qui reste?