NOUVELLES

Las Vegas: une note trouvée dans la chambre du tueur montre qu'il avait tout calculé

Les motivations de Stephen Paddock restent à ce jour encore inconnues.

09/10/2017 11:13 EDT | Actualisé 09/10/2017 11:13 EDT

Des calculs morbides. Une semaine après la fusillade la plus mortelle aux Etats-Unis, qui a fait 58 morts et plusieurs centaines de blessés, les enquêteurs ont révélé avoir trouvé une note dans la chambre du tireur, dans laquelle il avait minutieusement noté tous les paramètres de son attaque.

Dimanche 8 octobre, la police de Las Vegas chargée de l'enquête a confirmé qu'une feuille avec plusieurs calculs mathématiques avait été retrouvée à côté du corps de Stephen Paddock. "J'ai pu voir qu'il avait écrit la distance, l'étage auquel il se trouvait, l'impact de ses balles sur la foule", ont révélé dimanche 8 octobre dans l'émission "60Minutes" sur CBS, les officiers qui sont intervenus dans la chambre d'hôtel lors de la fusillade.

"Il avait tout noté et tout calculé, pour qu'il puisse savoir où tirer pour atteindre ses cibles", a déclaré Dave Newton. "Selon les forces de l'ordre, le tueur aurait effectué la plupart de ses calculs en ligne. "Il n'a pas détaillé les calculs, tout ce qu'il avait écrit sur la feuille, c'étaient les chiffres définitifs".

Ces révélations confirment que l'attaque a été préparée en amont par le tireur. Mais ses motivations restent toujours inconnue, malgré la revendication du groupe terroriste Daech, mise en doute par les autorités américaines.

"A l'heure actuelle, nous n'avons aucune piste crédible à vous rapporter sur les motivations", a ainsi déclaré un adjoint du shérif de Las Vegas le 6 octobre dernier. "Par le passé, les motivations pour des attaques terroristes ou des meurtres de masse étaient clairement énoncées dans une note, sur les réseaux sociaux, par un coup de fil ou même en fouillant dans les données informatiques d'un ordinateur", a-t-il souligné. "A ce jour, notre enquête n'a permis de trouver aucune de ces choses", a-t-il regretté.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

Fusillade à Las Vegas