DIVERTISSEMENT

Une journaliste télé dit qu'Harvey Weinstein s'est déjà masturbé devant elle

L'incident a eu lieu il y a dix ans, selon Lauren Sivan, qui était alors présentatrice télé.

07/10/2017 15:01 EDT | Actualisé 07/10/2017 15:01 EDT
J. Countess via Getty Images

Harvey Weinstein a déjà piégé une femme dans le couloir d'un restaurant qui était fermé au public et s'est masturbé devant elle jusqu'à ce qu'il éjacule. La plainte survient au lendemain de la publication du reportage-choc du New York Times révélant qu'il a conclu au moins huit ententes pour étouffer des plaintes d'agression sexuelle.

L'incident a eu lieu il y a dix ans, selon Lauren Sivan, qui était alors présentatrice télé sur la chaîne câblée Long Island 12 à New York. Elle a avoué que l'expérience l'a choquée, et que si elle l'a racontée à ses amis, elle est restée silencieuse parce qu'elle était dans une relation à long terme et qu'elle avait peur du pouvoir que Weinstein avait dans les médias.

Sivan a raconté l'incident à HuffPost lors une entrevue enregistrée.

La soirée de l'incident a commencé quand Sivan rencontrait Weinstein et d'autres à Cipriani, un restaurant italien renommé à Manhattan. Plus tard, elle est montée en voiture avec lui et d'autres pour se rendre à Socialista, un club et restaurant à thématique cubaine dans lequel Weinstein et Giuseppe Cipriani, qui était alors à la tête de l'empire de restaurants Cipriani, étaient investisseurs. Sivan a noté que la voiture de Weinstein était remplie de caisses de Coke Diète, ce qu'elle a trouvé étrange. Dans un portrait de Weinstein publié en 2001 dans le New York Magazine, le journaliste David Carr a noté qu'alors qu'il était assis à une table, Weinstein avait «trois Coke Diète en attente devant lui.»

Le HuffPost a aussi parlé avec une amie de Sivan qui était avec elle cette soirée-là. Elle s'est confiée sous le couvert de l'anonymat parce qu'elle n'est pas autorisée par son employeur à parler à la presse.

Sivan s'est rappelée qu'au club, Weinstein lui a demandé qu'elle se joigne à lui pour une tournée de son restaurant, Cafe Socialista. Sivan raconte qu'elle a convenu à contrecœur de l'accompagner au restaurant. Avant que Sivan ne parte, son amie lui a dit que si elle n'était pas revenue dans 10 minutes, elle irait vérifier ce qu'il se passe.

Une fois que Sivan et Weinstein étaient en bas, ils ont parlé et il lui a montré le café. Il l'a ensuite emmenée à la cuisine (le restaurant était fermé à ce moment-là), où plusieurs employés nettoyaient. Le silence dans la cuisine a frappé Sivan, qui a trouvé ça étrange. Ceci dit, un article publié en 2008 laisse savoir que le Cafe Socialista était fermé par manque d'achalandage (alors que le club restait ouvert), ce qui explique peut-être pourquoi la cuisine n'était pas peuplée.

Weinstein a ensuite renvoyé les deux employés de la cuisine. Selon plusieurs femmes qui ont parlé avec le HuffPost sous le couvert de l'anonymat, elles ont eu des expériences similaires avec Weinstein. En effet, il commençait des rencontres ou des interactions avec d'autres personnes dans la salle, et ensuite les congédiait pour être seul avec les femmes.

Une fois les employés partis, Sivan a avoué que Weinstein s'est avancé et a essayé de l'embrasser. Sivan a rejeté cette tentative, lui disant qu'elle avait un copain depuis quelque temps. Weinstein a ensuite menacé Sivan: «Bon, peux-tu rester debout là et te taire?»

À ce moment-là, Weinstein et Sivan étaient dans un vestibule entre la cuisine et les toilettes. Pour partir, Sivan devait aller au-delà de lui et traverser la cuisine. Elle explique qu'elle était prise parce que le corps de Weinstein la bloquait et qu'elle était intimidée.

Weinstein a ensuite exposé ses parties génitales à Sivan et a commencé à se masturber. Elle dit qu'elle était vraiment choquée par le comportement de Weinstein, qu'elle se sentait bloquée et qu'elle ne savait pas quoi dire ou quoi faire. L'incident du vestibule n'a pas duré longtemps. Sivan dit que Weinstein a éjaculé rapidement dans la plante verte qui était dans le vestibule, qu'il a ensuite fermé la fermeture éclair de ses pantalons et qu'ils sont retournés dans la cuisine.

À ce moment, l'amie de Sivan s'est inquiétée parce que ça faisait longtemps que cette dernière était partie.

Son amie descendait vers la cuisine lorsqu'elle s'est fait arrêter par un gardien de sécurité qui lui a dit qu'elle n'avait pas le droit de passer. Elle a expliqué la situation et a demandé «Êtes-vous en train de me dire que si elle a des ennuis, vous ne me laisserez pas passer?» Le gardien a donc convenu de la laisser passer.

Une fois en bas, elle a rencontré Sivan et Weinstein qui sortaient de la cuisine.

Sivan et son amie sont parties après l'événement, et les deux se rappellent que Sivan a raconté ce qu'il s'est passé dès qu'elles sont sorties.

Sivan a raconté que Weinstein a appelé à son bureau le lendemain alors qu'elle travaillait. Weinstein lui aurait témoigné qu'il a «eu un bon moment hier soir.» Weinstein a mentionné qu'il s'en allait à l'étranger et lui a demandé si elle voulait qu'ils se rencontrent à son retour. Sivan lui a rappelé qu'elle était dans une relation et elle a rapidement terminé l'appel. Elle n'a pas discuté avec Weinstein depuis l'incident en 2007.

La Weinstein Company a annoncé vendredi que Weinstein partait en congé pour une durée indéterminée le temps de l'enquête sur les plaintes de harcèlement sexuel menée par un cabinet juridique indépendant.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit et adapté de l'anglais.

VOIR AUSSI: