POLITIQUE

Les Québécois en faveur de la neutralité religieuse de l’État

Surtout parmi les électeurs francophones de 55 ans et plus.

04/10/2017 12:41 EDT | Actualisé 04/10/2017 12:41 EDT
Mathieu Belanger / Reuters

QUÉBEC – À moins d'un an des élections, de nouvelles données prouvent que la neutralité religieuse fait consensus au Québec – surtout parmi les électeurs francophones de 55 ans et plus.

Le plus récent sondage de l'Institut Angus Reid démontre que 87% des Québécois soutiennent le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse. Parmi ceux-ci, 62% des répondants sont « très en faveur » et 25% sont « assez d'accord ».

Le soutien est d'autant plus marqué chez les répondants francophones. 92% d'entre eux soutiennent la législation proposée qui oblige à donner et recevoir des services publics à visage découvert. Chez les anglophones, ce chiffre baisse à 67%.

Angus Reid

L'âge joue aussi dans les résultats. Les moins de 35 ans sont moins portés à appuyer le projet de loi (74%), alors que ce chiffre augmente chez les 35-54 ans (91%) et les 55 ans et plus (93%).

Angus Reid

Une gestion de crise qui suscite la grogne

En revanche, les Québécois se démontrent insatisfaits de la gestion du gouvernement Couillard à l'égard des demandeurs d'asile haïtiens cet été. Environ 13 000 individus ont traversé la frontière de façon irrégulière, entre janvier et août 2017, le plus souvent par la ville de Lacolle.

Angus Reid

61% des répondants au Québec estiment que le provincial a mal ou très mal géré la situation, des chiffres qui se comparent à l'échelle nationale. Selon un sondage mené en août, 57% des Canadiens disaient que le gouvernement Trudeau n'était pas à la hauteur.

Un Québécois sur cinq dit que la neutralité religieuse ou la crise des demandeurs d'asile feront partie des facteurs qui influenceront au moment de se rendre aux urnes en octobre 2018.

Le sondage a été mené entre le 5 et 19 septembre auprès de 609 Québécois.

VOIR AUSSI: