NOUVELLES

Moins de la moitié des auteurs présumés d'agressions sexuelles sont inculpés

L'analyse porte uniquement sur les agressions déclarées et jugées fondées par la police.

03/10/2017 15:22 EDT | Actualisé 03/10/2017 15:22 EDT
Getty Images/iStockphoto

Moins de la moitié des auteurs présumés d'agressions sexuelles au Canada ont été amenés devant la justice ces dernières années, selon Statistique Canada.

En d'autres mots, des accusations criminelles ont été déposées dans seulement 41 pour cent des affaires déclarées aux forces policières.

L'organisme fédéral de statistiques a dévoilé mardi une vaste étude sur les agressions sexuelles déclarées à la police sur une période de six ans, soit de 2009 à 2014.

Il prend soin de souligner que l'analyse porte uniquement sur les agressions déclarées et jugées fondées par la police — 117 238 en six ans — et qu'il s'agit de l'un des types de crimes les moins souvent rapportés au pays. Selon une autre étude citée par Statistiques Canada, il y aurait eu plus de 600 000 agressions sexuelles seulement pour l'année 2014 — mais elles sont loin d'avoir été toutes rapportées à la police.

Durant cette période, la majorité des victimes présumées étaient de jeunes femmes — 87 pour cent d'entre elles pour 13 pour cent de victimes de sexe masculin.

Une autre différence est l'âge médian des victimes: chez les hommes il était de 13 ans, mais de 18 ans chez les femmes.

L'organisme fédéral souligne une particularité des données compilées: l'agression sexuelle lui est rapportée par la police quand il s'agit de l'unique infraction ou de l'infraction la plus grave quand il y a plusieurs crimes commis en même temps sur une victime.

VOIR AUSSI: