NOUVELLES

Une députée conservatrice s'est vu refuser un visa pour la Chine

Candice Bergen s'est dite alarmée par certaines informations personnelles demandées aux députés et aux sénateurs par la Chine.

29/09/2017 14:20 EDT | Actualisé 29/09/2017 14:20 EDT

Une députée conservatrice croit que le gouvernement libéral aurait dû protester davantage lorsque la Chine a refusé de lui octroyer un visa lui permettant d'entrer au pays avec d'autres parlementaires.

La leader de l'opposition officielle à la Chambre des communes, Candice Bergen, s'est dite alarmée par certaines informations personnelles demandées aux députés et aux sénateurs par la Chine, de sorte qu'elle a refusé d'en divulguer certaines.

La députée manitobaine dit avoir appris peu avant le voyage que la Chine n'avait pas approuvé sa demande. Elle a alors demandé au reste du groupe ce qu'il allait faire à ce sujet.

Elle affirme n'avoir eu aucun retour et que le voyage s'est déroulé comme prévu, mais sans elle. Elle estime que cette décision vient du fait que les libéraux tentent de conclure une entente de libre-échange avec la Chine.

Le sénateur Joseph Day précise que le groupe a critiqué le formulaire de demande de visa, mais qu'il s'était fait dire qu'il n'avait pas le choix et que la Chine demandait des détails que d'autres pays, dont le Canada, exigeaient aussi de ses futurs visiteurs.

M. Day, qui copréside l'Association législative Canada-Chine, ajoute qu'un boycottage du voyage aurait été injuste envers ceux qui avaient rempli leur demande de visa et qui souhaitaient continuer à forger des liens avec la Chine.