NOUVELLES

Tragédie de Lac-Mégantic: 300 candidats pour la sélection du jury

Le procès devrait commencer lundi.

29/09/2017 06:36 EDT | Actualisé 29/09/2017 14:28 EDT
Mathieu Belanger / Reuters

Quatre hommes et deux femmes avaient été sélectionnés comme jurés, en mi-journée vendredi au palais de justice de Sherbrooke, en vue du procès des trois hommes accusés en lien avec la catastrophe ferroviaire du 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic.

Les candidats sont soumis à une série de questions visant à déterminer leurs connaissances préalables du dossier, s'ils ont été personnellement affectés par la tragédie et s'ils ont des liens avec des gens dans l'industrie ferroviaire.

Quelque 300 candidats ont dû se présenter au palais de justice en vue de la sélection du jury.

Trois anciens employés de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) sont accusés: le chauffeur du train, Thomas Harding, le contrôleur du trafic, Richard Labrie, ainsi que le directeur des activités ferroviaires de la MMA, Jean Demaître. Ils font tous face à un chef d'accusation de négligence criminelle causant la mort de 47 personnes.

Une partie du centre-ville s'était envolée en fumée à la suite de l'explosion de multiples wagons-citernes.

Le juge Gaétan Dumas, de la Cour supérieure, avait préalablement avisé l'ensemble des candidats qu'ils devraient, s'ils sont choisis, rendre justice de façon impartiale et "sans peur".

Il les a aussi avertis qu'ils devraient être patients et surtout ne pas se faire une idée avant d'avoir entendu l'ensemble de la preuve.

Fait plutôt inusité, le juge a ordonné à deux journalistes qui se trouvaient dans la salle d'audience d'agir à titre de vérificateurs jusqu'à ce que les deux premiers jurés aient été choisis. Chaque candidat doit être soumis, après avoir répondu aux questions, d'abord à une approbation de deux vérificateurs qui déterminent si le candidat est "acceptable" ou pas. Les candidats doivent ensuite être approuvés par la Couronne et la défense.

Les deux premiers vérificateurs sont habituellement choisis au hasard parmi les membres du public qui assistent à la cause et cèdent leur place tour à tour lorsque le premier et le deuxième juré sont sélectionnés.

La sélection devrait se dérouler assez rapidement puisqu'une première étape avait déjà permis d'exclure les candidats qui n'étaient pas bilingues et qui avaient droit aux exemptions prévues dans de telles circonstances.

Entre 800 et 1200 jurés potentiels avaient été initialement convoqués à la cour lors des premiers jours de la sélection.

Le procès devrait donc commencer lundi.

La Couronne a signalé qu'elle appellerait à la barre 24 témoins civils, 11 policiers et un témoin-expert lors du procès qui devrait durer jusqu'au mois de décembre.

VOIR AUSSI:

Explosion à Lac-Mégantic: photos de la Sûreté du Québec