BIEN-ÊTRE

Comment laisser aller votre passé

L'échec fait partie de la vie. Voici comment passer par-dessus.

29/09/2017 16:46 EDT | Actualisé 29/09/2017 16:46 EDT
OLYA KUZOVKINA UNSPLASH

Personne n'aime l'échec. En tant qu'êtres humains, nous sommes programmés pour nous protéger contre la douleur. Quand nous avons mal, notre instinct est de changer les choses pour le mieux, et ce, le plus rapidement possible.

Le problème, c'est que souvent, on n'apprend pas à affronter l'échec. On cache nos vrais sentiments à l'égard du problème et on les garde enfouis en nous.

Apprendre à laisser aller le passé peut nous aider à affronter une situation d'échec dans le futur.

«Pour se relever d'un échec et aller de l'avant, on doit intégrer les leçons apprises, recalibrer pour innover, et élargir la situation à qui on est aujourd'hui - pas ce que nous pensions que nous allions devenir» dit l'auteure Cassie Mendoza-Jones à HuffPost Australie.

Mendoza-Jones est une coach d'alignement professionnel et une conférencière motivatrice qui vient de lancer son deuxième livre, It's All Good, un guide pratique pour accepter qui l'on est à travers les difficultés (disponible au Canada le 17 octobre).

Cassie Mendoza-Jones

Mendoza-Jones suggère quelques façons de passer à travers l'échec et de laisser aller le passé.

C'est correct de changer d'avis

«Saviez-vous que vous avez le droit de changer d'idée? Après une défaite, quand vous traversez des moments difficiles, ou quand vous retenez de vieilles croyances sur vous-même qui pourraient vous ralentir, vous pouvez changer d'avis», dit Mendoza-Jones.

Comme le fait de prendre une décision sur ce que vous voulez manger et porter, vous pouvez choisir de faire face à la douleur et à la défaite de façon plus douce et compatissante.

«Vous décidez aujourd'hui comment vous allez prendre soin de vous, comme vous décidez ce que vous allez manger pour déjeuner.»

«C'est vous qui décidez comment vous voulez investir votre temps, votre énergie et votre attention. Vous pouvez aussi décider avec qui vous voulez passer du temps (en général!). Vous pouvez décider de recommencer à zéro et de reconnaître les choses qui n'étaient plus sur les rails. C'est nécessaire pour pouvoir être qui vous êtes aujourd'hui.»

«C'est correct de changer d'idée. Vous avez le pouvoir de choisir - qu'est-ce que vous devez laisser aller? À quoi avez-vous besoin de vous aligner? Qu'est ce que vous voulez incarner davantage?» dit Mendoza-Jones.

Arrêtez de capoter sur l'avenir

On capote sur l'avenir quand on essaie de prévoir les problèmes du futur pour les empêcher d'arriver, et ce, afin d'éviter la douleur.

«Pour devenir la meilleure version de nous-même, avec les défis, les échecs et tout- on doit vivre dans le moment présent.»

ROB BYE UNSPLASH
S'en faire pour le futur ne changera pas le résultat.

«Quand on est inquiets, on pense au futur parce qu'on pense que ça va nous aider à résoudre un problème qui n'est pas encore survenu» dit Mendoza-Jones.

«Mais en fait, ce que j'ai trouvé, c'est que ça prend toute notre énergie. Au lieu de ça, rapportez votre énergie au moment présent et soyez ancrés et présents. C'est de là qu'on peut avancer et se montrer sous notre meilleur jour.»

Ayez de la compassion envers vous-même (et vivez dans le présent)

Vous devez regarder votre passé - et votre échec - dans les yeux, les reconnaître, et ensuite vous permettre d'avancer grâce à eux - pas en dépit d'eux.»

«Avant, j'étais trop difficile envers moi-même quand en fait, ça n'avait pas d'importance. En me tapant sur la tête, tout ce qui se passait, c'est que je vivais dans le passé et que je me permettais de rester coincée dans le regret, la douleur, la colère, le ressentiment et la honte.»

Vous devez vous enlever du poids sur les épaules.

«Réalisez que si vous pouviez avoir fait les choses différemment, vous l'auriez fait. Maintenant, ayez de la compassion envers vous-même.»

BROOKE CAGLE UNSPLASH

«N'ayez pas peur de vos idées, des temps difficiles, ou de votre ancien système de croyances. À la place, élargissez-vous à ce que vous êtes aujourd'hui en regardant vos défis dans les yeux, en prenant les leçons nécessaires pour votre croissance, et en continuant à avancer,» a dit Mendoza-Jones.

«Vous êtes assez fort pour traverser les épreuves auxquelles vous faites face. Croyez en vous.»

Ayez confiance que vous êtes exactement où vous devez être

Mendoza-Jones croit que vous êtes exactement où vous devez être, même si vous ne le pensez pas.

«Les choses ont une drôle de façon de fonctionner, et si elles ne fonctionnent pas, c'est parfaitement correct. Ce n'est pas joyeux de microgérer sa vie. Vous allez trouver que le courant passe mieux si vous laissez aller les perceptions rigides de votre esprit par rapport à où vous pensiez être.»

«Soyez ici, maintenant, aujourd'hui, et honorez-vous pour ce que vous êtes. C'est de cet espace que vous pouvez faire des actions concrètes pour aller de l'avant. C'est seulement avec cette mentalité que vous pourrez vous faire confiance et vous abandonnez au plan général» dit Mendoza-Jones.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Australie a été traduit et adapté de l'anglais.