NOUVELLES

Un tribunal tranche en faveur de Suncor sur les tests de dépistage aléatoires

Suncor a commencé à effectuer en 2012 des tests aléatoires en ciblant certains emplois jugés plus délicats au chapitre de la sécurité.

28/09/2017 15:37 EDT | Actualisé 28/09/2017 15:37 EDT
Chris Helgren / Reuters

Le géant des hydrocarbures Suncor Énergie a remporté une nouvelle victoire dans une saga judiciaire qui perdure depuis plusieurs années au sujet des tests de dépistage aléatoires de drogue et d'alcool sur ses sites d'exploitation des sables bitumineux dans le nord-est de l'Alberta.

Suncor a commencé à effectuer en 2012 des tests aléatoires en ciblant certains emplois jugés plus délicats au chapitre de la sécurité, mais le syndicat représentant plusieurs des travailleurs touchés a estimé qu'il s'agissait d'une violation de la vie privée.

La majorité d'un comité d'arbitrage a d'abord tranché en faveur d'Unifor, mais la décision a été infirmée l'an dernier par le juge albertain Blair Nixon.

Unifor a porté la décision du juge Nixon en appel, mais trois juges de la Cour d'appel de l'Alberta ont unanimement rejeté le point de vue du syndicat.

Les juges de la Cour d'appel ont affirmé être en accord avec la décision du juge Nixon, qui estimait que l'affaire devait être entendue de nouveau par un autre comité d'arbitrage.

Une porte-parole de Suncor, Nicole Fisher, a indiqué que l'entreprise était ravie du jugement parce que la sécurité était l'une de ses valeurs de base.

De son côté, Unifor a affirmé que la décision de la Cour d'appel représentait une violation des droits des travailleurs et s'est engagé à poursuivre sa lutte.

«Nous allons utiliser tous les moyens à notre portée pour lutter contre cette politique abusive, incluant le dépôt d'une éventuelle requête pour obtenir un appel devant la Cour suprême du Canada», a affirmé le président de la section locale 707A d'Unifor, Ken Smith.