NOUVELLES

Le Canadien subit un sixième revers consécutif

En perdant une avance de deux buts. Ouch!

28/09/2017 05:49 EDT | Actualisé 28/09/2017 08:32 EDT
La Presse canadienne/Jacques Boissinot

Malgré le fait qu'il s'était bâti un coussin de deux buts après une période de jeu, le Canadien de Montréal a subi un sixième revers en autant de sorties en matchs préparatoires, mercredi soir, s'inclinant 4-2 aux mains des Maple Leafs de Toronto devant 14 452 spectateurs au Centre Vidéotron.

Les Maple Leafs l'ont emporté même s'ils avaient laissé tous leurs gros canons dans la Ville Reine et qu'ils affrontaient une équipe qui comptait bon nombre de vétérans, notamment Jonathan Drouin, Max Pacioretty, Brendan Gallagher, Andrew Shaw, Alex Galchenyuk, Shea Weber et Carey Price.

Drouin et Shaw, qui revenaient au jeu après avoir soigné des blessures, ont été les deux meilleurs joueurs du Canadien. Ils ont inscrit les buts du Tricolore — celui de Shaw en avantage numérique — et ont été de loin les attaquants les plus menaçants pendant les deux premières périodes, récoltant trois et quatre tirs respectivement en direction de Curtis McElhinney.

À sa deuxième sortie du calendrier préparatoire, Drouin a maintes fois étalé toutes ses habiletés offensives tandis que Shaw, qui en était aussi à son deuxième match, a été visible partout sur la patinoire.

Étonnamment, compte tenu de la qualité de l'opposition, l'autre joueur du Canadien à avoir dû se mettre en évidence a été Price. Le portier du Canadien a fait face à 28 tirs, dont 23 au cours des deux premières périodes. À son premier match en six jours, le gardien du Canadien a accordé quatre buts, dont deux alors que le Canadien tentait d'écouler des punitions au début des deuxième et troisième périodes.

Il a aussi concédé un but sur un tir qui a frappé Brendan Gallagher avant de virevolter au-dessus de son épaule et derrière lui tandis qu'il a semblé perdre le disque de vue sur le quatrième.

Andreas Johnsson, un ailier gauche suédois, a mené l'attaque des Maple Leafs avec un but et deux mentions d'aide. Connor Carrick, Martin Marincin et Andreas Borgman, trois défenseurs, ont également touché la cible. Les buts de Marincin et de Borgman ont été inscrits dans un intervalle de 99 secondes et permettaient aux Maple Leafs de se donner une avance de 3-2 vers la fin de la période médiane.

Quant aux hommes de Claude Julien, ils ont réussi 31 tirs sur McElhinney, dont 16 en troisième période et 11 en avantage numérique.

Le Canadien a encore deux matchs pour sortir de sa léthargie et signer une première victoire avant le début du calendrier régulier. Vendredi soir, il accueillera les Panthers de la Floride et le lendemain, les Sénateurs d'Ottawa seront les visiteurs au Centre Bell.

Échos de vestiaire

Claude Julien, au sujet du travail de ses défenseurs devant le filet:

«Sur les buts marqués ce soir, Carey n'a jamais vu la rondelle. Il faut faire un meilleur travail pour lui permettre de voir la rondelle, car c'est un bon gardien qui va arrêter ce qu'il peut voir. Il faut faire du meilleur travail devant notre filet pour lui laisser voir la rondelle un peu mieux.»

Max Pacioretty, au sujet du fait que le Canadien a subi un autre revers:

«Je suis un peu frustré, je ne veux pas perdre, que ce soit en saison régulière ou en matchs préparatoires. Il faut toutefois demeurer positif, s'améliorer et travailler sur notre chimie pour amorcer le calendrier sur une bonne note.»

Carey Price, au sujet du premier but des Maple Leafs marqué à cinq contre trois:

«Nous sommes passés près de résister et de revenir à cinq contre quatre et ce but a changé l'allure du match en leur faveur. Ç'aurait été bien de rebondir après ce but, mais ça ne s'est pas produit.»

Jonathan Drouin, au sujet de l'état d'esprit à afficher après cette sixième défaite de suite:

«On sait qu'il faut gagner un match. Si on ne s'améliorait pas, il y aurait des raisons de s'inquiéter. Je ne pense pas qu'on se fasse surclasser. On joue quand même très bien.»