NOUVELLES

Un Québécois porté disparu depuis plus de 3 mois dans l'Ouest

Il travaillait pour un fermier à Winnipeg.

27/09/2017 19:08 EDT | Actualisé 29/09/2017 14:05 EDT

EXCLUSIF- Porté disparu depuis le 10 juin, un Québécois n'a pas donné signe de vie depuis plus de trois mois, lui qui travaille dans l'Ouest canadien. L'attente est insupportable pour la famille.

Steve Amyot

Steve Amyot, 41 ans, a été vu pour la dernière fois en juin, à Winnipeg. Il travaillait alors pour un fermier.

Sa mère, Denise, est la dernière à lui avoir parlé au Québec, il y a plus de trois mois. ''Il me disait que la job était plus rare, car son métier, c'est de faire des couvertures de maisons, mais rien de bizarre dans notre conversation'', assure-t-elle.

Depuis, le téléphone de l'homme a été débranché, ce qui ajoute au mystère de sa disparition. L'inquiétude monte en flèche.

''On se parlait de deux à trois fois par semaine via son téléphone, Skype ou Facebook. Il a besoin de son téléphone pour obtenir des contrats, d'autant plus qu'il travaille seul sur une toiture. Oui, je suis inquiète.''

Le disparu n'en est pas à ses premières expériences dans l'Ouest canadien. Il y a plus de 10 ans, il quittait sa ville natale Forestville, sur la Côte-Nord, pour aller s'établir à Calgary.

''Il venait de déménager à Winnipeg cet été. J'ai parlé avec un de ses amis, natif du Québec et qui s'est rendu là-bas, et il m'a dit qu'il avait travaillé avec Steve jusqu'en mai et que par la suite, il n'avait plus eu de nouvelles, rien'', lance sa soeur Nathalie.

En raison de la barrière de la langue, sa soeur ne parvient pas à discuter avec l'ancien employeur de son frère. ''Ce n'est pas facile puisqu'il parle anglais et moi non. Mais j'ai pu comprendre que lui aussi était sans nouvelles, depuis cet été.''

Nathalie Amyot utilise donc Facebook pour retrouver son frère, l'aîné des garçons d'une famille de quatre enfants. ''J'ai eu beaucoup de partage, mais il faut continuer, car ce n'est pas normal que l'on soit sans trace de lui depuis si longtemps.''

Sa soeur est catégorique: ''Mon frère ne s'est pas suicidé. C'est vrai que l'an dernier, il a eu une rechute de son cancer, mais il n'avait pas des idées noires''.

Sans être certaine qu'il y a un lien direct avec la disparition, Nathalie Amyot mentionne que son frère venait de faire la connaissance d'une nouvelle femme. ''Personne, pas moi ni ses amis dans l'Ouest, ne détient des informations sur cette fille. Steve n'a jamais voulu nous dire son nom ou d'autres détails la concernant. J'en ai informé la police de Winnipeg.''

L'individu mesure environ 6 pieds, pèse quelque 180 livres, les cheveux courts et a une longue cicatrice au cou à la suite de son opération pour le cancer de la glande thyroïde, en 2004.

Toute personne qui aurait des informations au sujet de Steve Amyot est priée de communiquer avec le Service de police de Winnipeg au 204-986-6222.