BIEN-ÊTRE

Quatre habitudes qui freinent l'ascension professionnelle

Sentez-vous que vous êtes coincés au travail?

27/09/2017 15:07 EDT | Actualisé 27/09/2017 15:11 EDT
Getty Images/iStockphoto
Woman sitting in her office with her eyes covered

Sentez-vous que vous êtes coincés au travail, malgré vos meilleurs efforts? Si ça peut être frustrant de vous sentir bloqués dans votre ascension professionnelle, c'est peut-être votre propre comportement qui est en cause.

Voici quatre habitudes qui, selon la spécialiste en leadership et gestion du personnel Karen Gately, peuvent ralentir n'importe qui dans leur évolution professionnelle.

1. L'affairement

Si ce trait peut sembler comme un attribut pour certains, Gately insiste que le fait d'être trop occupés (surtout avec les mauvaises tâches) peut devenir un énorme obstacle quand vient le temps d'avancer.

«L'affairement est un choix. Nous sommes tous occupés, le monde nous rentre dedans, et notre travail est de choisir à quoi nous devons porter de l'attention - et ce que nous voulons prioriser», explique Gately à HuffPost Australie.

«Si vous êtes trop occupé pour réaliser l'objectif clé de votre rôle, alors vous allez trouver que vous patinez et n'avancez pas. C'est quelque chose que je vois tout le temps, surtout avec les leaders seniors. Chaque PDG que je coache me dit être vraiment occupé et c'est un défi clé, surtout sur une base quotidienne. Ils me disent tout le temps qu'ils sont bloqués par des tâches quotidiennes, telle que répondre aux besoins quotidiens de leur équipe.

Si, bien, sûr, ces choses sont importantes, cet affairement les empêche de planifier et d'exécuter des stratégies pour le futur de leur entreprise, alors leur potentiel est contraint et limité. L'affairement est une habitude et une mentalité problématiques.»

Getty

2. Un manque de courage

Malheureusement, c'est quelque chose que Gately dit voir souvent dans la main-d'oeuvre féminine.

«Un manque de courage ou une peur qui contraint nos croyances sur qui nous sommes et ce que nous sommes capables d'accomplir... Je vois ça tout le temps», dit Gately.

La peur de l'échec, d'avoir l'air fou ou d'aller trop vite sont trois des peurs communes qui freinent les employés.

«Toutes ces peurs font qu'on opère sur des croyances limitées, ce qui est exactement ce qui ne va pas nous emmener plus loin.

L'exemple classique de ça, malheureusement, c'est que les femmes ont besoin de changer leur façon de penser. C'est commun pour elles de croire qu'elles ont besoin d'avoir plus d'expérience et d'être plus compétentes pour accepter une opportunité professionnelle. Souvent, elles attendront plus longtemps, jusqu'à temps qu'elles soient prêtes, tandis qu'en fait leur équipe de leadership serait prête à les supporter si elles démontraient le désir et le courage d'essayer.»

3. Échouer à gérer son énergie

Permettre à d'autres aspects de votre vie d'avoir un impact sur votre performance au travail est quelque chose de facile à faire. Vous êtes fatigués au travail après avoir fait des excès de Netflix? On l'a tous fait. Mais si ça va à un point où ça joue sur votre travail, vous devriez changer votre style de vie.

«On a besoin d'énergie pour avancer dans la vie», dit Gately. «L'énergie est le carburant qui nous permet de penser, de se sentir et de se comporter avec succès.

Getty Images
Favorisez les relations énergisantes au travail et en dehors.

«Plus nous avons de l'énergie, plus on va penser de façon courageuse et optimiste. Nous sommes plus susceptibles de nous sentir encouragés et de croire en nous-même, en plus d'intensifier l'effort, d'agir et de continuer jusqu'à ce que les résultats arrivent.

«La plupart d'entre nous ne pensons pas à nos réserves d'énergies et comment elles ont un impact sur nos pensées et nos actions. C'est tellement important de bien investir notre énergie.»

Gately dit que nous faisons des choix sur notre énergie et ce, sans même le réaliser.

«Chaque moment de chaque jour, nos expériences nous épuisent ou nous énergisent. La même chose est vraie pour les relations», dit-elle. «Certaines personnes nous vident de notre énergie, tandis que d'autres nous énergisent. C'est important de faire des choix pour bien gérer ces relations et nos niveaux d'énergie.»

4. L'ego

Faites attention à votre ego!

Getty Images
Vous avez un ego? Laissez-le à l'extérieur du travail.

«Nous avons ces habitudes de comportement qui sont conduites par les besoins de notre ego, et ça peut nous conduire à nous engager dans des argumentations ou des chicanes parce qu'on veut avoir raison, par exemple», dit Gately.

«Protéger son égo empêche d'être vrai et authentique et d'agir de façon à bénéficier toute l'équipe, par exemple.

«L'ego peut souvent résulter dans un état d'esprit qui nuit à la collaboration et à notre aptitude à être vu comme un joueur d'équipe et au bout du compte, comme leader.

«Mais plus fondamentalement, l'ego nous empêche d'apprendre. Un ego malsain veut dire que nous avons un manque d'équilibre entre l'humilité et la confiance en soi, et il peut être facile de se fermer l'esprit sur nos failles.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Australie a été traduit et adapté de l'anglais.