DIVERTISSEMENT

L'astrophysicien Neil deGrasse Tyson relève les erreurs de physique de «Game of Thrones»

Après «Gravity», «Interstellar» et «The Martian», le scientifique a analysé la célèbre série de HBO.

26/09/2017 11:52 EDT | Actualisé 26/09/2017 12:06 EDT
IMDB

Quand l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson regarde un film ou une série, il ne s'arrête pas sur les mêmes choses que tout le monde... Et après avoir relevé des erreurs dans Gravity et Interstellar, il a de bonnes et de mauvaises nouvelles pour les créateurs de Game of Thrones. Selon le scientifique, il existe plusieurs incohérences dans la série de HBO, dont la septième saison s'est terminée le 27 août dernier.

Ce dimanche 24 septembre, l'auteur à succès et directeur du planétarium du Muséum d'Histoire Naturelle de New York s'est expliqué, comme il en a l'habitude, dans une série de messages publiés sur son compte Twitter. Il a distribué les bons et les mauvais points.

ATTENTION SPOILERS




Cet article raconte la saison 7 de Game of Thrones

Vous êtes vraiment sûr de vouloir savoir?

Alors, c'est parti.

«Tout le monde est à jour dans Game of Thrones? J'ai des commentaires à faire si ça intéresse quelqu'un...»

«Je pensais que des gars congelés ne pouvaient pas nager. Mais à part ça...»

«Il y a des erreurs de physique dans Game of Thrones : tirer un dragon hors d'un lac? Les chaînes devraient être tendues, pas courbées par-dessus la colline et la vallée.»

«Il y a aussi de la bonne physique dans Games of Thrones : les ailes des dragons sont très grandes et larges, c'est juste ce qu'il faut pour réussir à voler vu leur poids.»

«L'envergure des ailes des dragons contraste avec les ailes aérodynamiques inutiles des petits anges de la Renaissance.»

«Bon fait de biologie : comme dans Le seigneur des anneaux, les dragons ont perdu leurs pattes avant pour avoir leurs ailes, comme les oiseaux et les chauves-souris.»

«Point intriguant de la physique thermique : le souffle du dragon bleu serait au moins trois fois plus chaud que le souffle du dragon rouge.»

Il faut toutefois préciser que Game of Thrones est un drame fantastique, tout ne relève donc pas du réel...

Cet article a été publié initialement sur le HuffPost US et traduit en français.

À voir également :